Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Journaliste saoudien disparu: Trump ne voit pas de motif pour des sanctions contre Riyad

© AP Photo / Petros Giannakourisle consulat saoudien à Istanbul
le consulat saoudien à Istanbul - Sputnik France
S'abonner
En dépit de la disparition mystérieuse du journaliste saoudien Jamal Khashoggi, Washington ne compte pas suspendre ses ventes d'armes à Riyad, a promis le Président Trump.

Consulat saoudien à Istanbul - Sputnik France
Journaliste saoudien disparu: Ankara aurait des preuves impliquant Riyad
Bien que le journaliste saoudien Jamal Khashoggi soit «de toute évidence mort», cela ne peut pas servir de prétexte pour imposer des sanctions à l'encontre de Riyad, qui achète pour des dizaines de millions de dollars d'armes américaines, a expliqué Donald Trump aux journalistes.

«Nous allons étudier cela très sérieusement. Je n'aime pas cela du tout. C'est un précédent terrible, terrible», a souligné le Président américain en référence à la disparition du journaliste tout en excluant un éventuel gel des ventes d'armes américaines à Riyad en guise de sanctions.

Jamal Khashoggi - Sputnik France
Le journaliste saoudien disparu à Istanbul a été tué, selon Ankara
Selon lui, les Saoudiens «dépensent 110 milliards de dollars en équipements militaires et sur des choses qui créent des emplois» aux États-Unis.

«Je n'aime pas l'idée de mettre fin à un investissement de 110 milliards de dollars aux États-Unis», a conclu le locataire de la Maison-Blanche ajoutant qu'il existait «certainement d'autres moyens de gérer la situation».

Virulent critique du pouvoir saoudien, M.Khashoggi n'a plus donné signe de vie depuis son entrée le 2 octobre dans le bâtiment du consulat saoudien à Istanbul. Des responsables turcs ont affirmé qu'il y avait été assassiné par des agents saoudiens.

Washington et Londres ont mis la pression sur l'Arabie saoudite et lui ont demandé des explications. Pour sa part, Riyad rejette les allégations turques tout en affirmant que le journaliste a quitté le bâtiment, sans preuve à l'appui.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала