Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

En Syrie, plus de 120 civils tués en 1 mois par des frappes non ciblées de la coalition US

© SputnikAlep
Alep - Sputnik France
S'abonner
En un mois, plus de 120 civils ont trouvé la mort dans des frappes non ciblées effectuées dans l'est de la Syrie par l'aviation de la coalition dirigée par les États-Unis, a informé le porte-parole de la Défense russe Igor Konachenkov.

Des frappes non ciblées de la coalition dirigée par les États-Unis dans l'est de la Syrie ont fait 120 morts parmi les civils, selon le ministère russe de la Défense.

Le général Igor Konachenkov a tenu à qualifier les actions de la coalition sur la rive est de l'Euphrate et à pointer du doigt leur recours à des munitions interdites par des conventions internationales:

«L'aviation de la coalition dirigée par les États-Unis, effectue des frappes de façon intensive, en ayant notamment recours à des munitions interdites par des conventions internationales. Les frappes aériennes se caractérisent par leur manque d'efficacité et, ce qui importe le plus, par la non sélection des cibles, ce qui a provoqué de nombreuses victimes parmi les civils», a-t-il déclaré mercredi aux journalistes», a-t-il déclaré mercredi aux journalistes.

Uniforme des Casques blancs (image d'illustration) - Sputnik France
Moscou: des Casques blancs arrivent à Alep avec du matériel vidéo pour une provocation
Et de poursuivre:

«Au cours du mois dernier, les frappes aériennes contre des localités dans l'est de la Syrie ont fait plus de 120 morts parmi les civils. Des combattants des Forces démocratiques syriennes se retrouvent aussi sous les tirs de la coalition.»

Auparavant, l'agence SANA avait annoncé que l'aviation de la coalition dirigée par les États-Unis avait bombardé le gouvernorat de Deir ez-Zor, ce qui avait provoqué des victimes. Le 24 octobre dernier, l'agence SANA avait parlé d'une autre frappe de la coalition contre al-Soussa qui avait fait plusieurs victimes. Le ministère syrien des Affaires étrangères avait le 20 octobre accusé la coalition d'avoir «commis un crime» et avait fait état d'au moins 62 civils tués à al-Soussa et dans une localité voisine du gouvernorat de Deir ez-Zor, dernier fief tenu par Daech* le long de l'Euphrate. Des missiles avaient été également tirés contre la mosquée d'Othman bin Affan.

*Organisation terroriste interdite en Russie

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала