Algérie: les pertes de l’armée dans la lutte antiterroriste s’alourdissent encore

Après les pertes qu’elle a essuyées en juillet, l’armée algérienne déplore de nouveau le décès d’un soldat dans une opération de ratissage dans la wilaya de Constantine, dans l’est du pays, ont confié des sources sécuritaires, citées le 18 novembre par le site d’information Tout Sur l’Algérie, en précisant que l’Armée y avait abattu un terroriste.

Les pertes humaines de l'Armée nationale populaire algérienne (ANP) dans la lutte antiterroriste s'alourdissent. C'est ce qu'auraient indiqué des sources sécuritaires le 18 novembre au site d'information Tout Sur l'Algérie (TSA), en affirmant que l'ANP avait perdu un soldat et abattu un terroriste dans une opération de ratissage dans l'est du pays.

Algérie - Sputnik France
L’Armée algérienne arrête plusieurs «éléments de soutien aux groupes terroristes»
Les faits se seraient déroulés dans la région de Chaâbat El Madbouh près de la commune d'El Hamma dans la wilaya de Constantine. Alors que l'ANP menait une opération de ratissage, un accrochage aurait éclaté avec un groupe terroriste, faisant un mort du côté de ce dernier, et atteignant grièvement un militaire, qui a plus tard succombé à ses blessures.

Pour rappel, lors d'une opération semblable à Bissy, dans la daïra d'Azzaba, située dans la wilaya de Skikda à l'est de l'Algérie (près de la frontière avec la Tunisie), sept soldats de l'ANP avaient été tués dans une embuscade tendue par des terroristes. C'est ce qu'a rapporté TSA dans son édition du 30 juillet.

Selon le média, l'unité de l'ANP qui ratissait les lieux a été accrochée par un groupe terroriste composé «de 15 à 20» membres, dont 4 ont été éliminés et un cinquième capturé vivant.

Selon des sources citées par TSA, les militaires auraient à cette occasion récupéré des armes et des munitions.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала