Tué pour avoir fait de la science? Une Syrienne témoigne des atrocités des terroristes

© Sputnik . Ekaterina YansonSyrie
Syrie - Sputnik France
Les terroristes «anéantissent l'élite des Syriens», ont affirmé dans un entretien avec Sputnik les parents d’un jeune homme exécuté par les radicaux pour avoir pratiqué la science, selon eux.

Une habitante du gouvernorat de Soueïda, dans le sud de la Syrie, Um Muhannad, libérée de la captivité terroriste il y a un mois, a passé trois mois emprisonnée et ne savait rien du sort de son fils de 19 ans, lui aussi capturé. Rentrée chez elle, elle a appris que le jeune homme avait été exécuté par les terroristes.

L'armée syrienne lutte contre Daech dans les roches volcaniques du désert de Soueïda - Sputnik France
Les terroristes auraient tué une otage enlevée à Soueïda en juillet
Son fils faisait ses études dans une école de sciences appliquées et faisait des recherches. Il n'avait rien à voir avec le gouvernement ou l'armée. Il a été tué pour avoir fait de la science, a raconté à Sputnik Um Muhannad. Cela suffit pour les terroristes pour exécuter une personne, selon elle.

«Lorsqu'on l'arrêtait, nous n'étions pas trop inquiets. On nous a dit qu'il serait interrogé puis relâché. Puis j'ai été faite prisonnière. Tous les trois mois, je pensais à Mouhannad. Il n'avait aucun contact avec ses proches et je me suis fait beaucoup de souci. Mais je ne m'attendais pas à une si mauvaise nouvelle. C'est très très difficile à supporter», raconte la mère.

Les terroristes ont tué de nombreux savants, des personnes dont les métiers sont nécessaires et respectables, poursuit le père de Mouhannad. «Ils anéantissent l'élite des Syriens», a-t-il affirmé.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала