Les Gilets jaunes visés par un fusil ARWEN 37 tirant des «bâtons cinétiques»?

© Sputnik . Irina Kalashnikova / Aller dans la banque de photosLes Gilets jaunes à Paris
Les Gilets jaunes à Paris - Sputnik France
Un internaute a publié sur les réseaux sociaux un tweet où il a cru remarquer un fusil ARWEN 37 lors d'une manifestation des Gilets jaunes pendant l'acte 9 à Nantes. Le fusil ARWEN est une arme utilisée notamment au Québec et Le Journal de Montréal avait indiqué que la cartouche projetée «peut causer de sérieuses blessures ou la mort».

Dans un message publié sur Twitter, un internaute aurait remarqué l'utilisation d'un ARWEN 37 lors de la mobilisation des Gilets jaunes pendant l'acte 9 à Nantes.

Un post publié dès juin 2016 sur Facebook par un internaute et repris par Nantes Révoltée laissait penser que le gouvernement français expérimenterait un fusil à barillet (multi-coups) de 37 mm à destination du maintien de l'ordre.

Le fusil ARWEN est une arme utilisée notamment au Québec. Or, selon Le Journal de Montréal, la cartouche projetée par une arme ARWEN 37 «peut causer de sérieuses blessures ou la mort». Le quotidien précise que l'information vient de la fiche de spécifications de ce produit et que cette dernière contient un avertissement: ce produit «doit être utilisé uniquement par les membres des forces de l'ordre autorisés et formés» pour le faire, et qu'il doit être manipulé, entreposé et utilisé avec la plus grande prudence.

Акция протеста жёлтых жилетов в Париже - Sputnik France
Blessé à La Rochelle par un tir de LBD, ce photographe de l’AFP témoigne à Sputnik (vidéo)
Au Québec, plusieurs personnes ont été blessées avec cette arme, avait précédemment noté Le Journal de Montréal, indiquant que ces armes projettent des balles de plastique, aussi appelées «bâtons cinétiques», à une vitesse pouvant atteindre 266 km/h et que l'agent, lorsqu'il y a recours, doit éviter de viser certaines parties du corps, dont la tête et la colonne cervicale, sans quoi les projectiles peuvent être mortels.

Face à la taxe sur les prix du carburant, de nombreux Français sont descendus dans les rues depuis le 17 novembre 2018. Les mobilisations des Gilets jaunes ont régulièrement dégénéré en affrontements entre manifestants et forces de l'ordre.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала