Juan Guaido annonce sa prise de contrôle des actifs vénézuéliens à l'étranger

Le «Président» autoproclamé du Venezuela, Juan Guaido, a annoncé sa prise de contrôle des actifs vénézuéliens à l’étranger. Selon lui, cette mesure vise à empêcher Nicolas Maduro de les dilapider dans le cas où ce dernier quitterait la présidence.

Le chef de l'opposition vénézuélienne, Juan Guaido, qui s'est autoproclamé «Président en exercice», a annoncé lundi avoir pris le contrôle des actifs du Venezuela à l'étranger.

«Nous commençons la prise de contrôle progressive et ordonnée des actifs de notre République à l'étranger, pour empêcher qu'au moment de sa sortie (…) l'usurpateur et sa bande cherchent à "gratter les fonds de tiroir"», a-t-il affirmé.

Auparavant le portail Ambito, se référant à une lettre de M.Guaido, avait également annoncé que le chef de l'opposition vénézuélienne avait fait appel à la Première ministre britannique, Theresa May, ainsi qu'au chef de la Banque d'Angleterre, Mark Carney, en leur demandant de ne pas livrer les lingots d'or vénézuéliens au gouvernement du Président Nicolas Maduro.

Juan Guaido - Sputnik France
La Banque d'Angleterre refuse son or à Maduro: l’opposant Guaido et Theresa May impliqués?
Le Trésor américain a annoncé lundi de nouvelles sanctions qui interdisent à la compagnie pétrolière nationale vénézuélienne PDVSA de faire du commerce avec des entités américaines et gèlent ses avoirs à l'étranger. Ce geste est censé, selon Washington, faire pression sur Nicolas Maduro. Le Président Nicolas Maduro a interprété les restrictions américaines comme une tentative de saisir la filiale états-unienne du raffineur.

Le 27 janvier, la France, l'Espagne, l'Allemagne, le Royaume-Uni et la Belgique ont annoncé qu'ils seraient prêts à reconnaître Juan Guaido comme Président du Venezuela, si aucune élection n'était annoncée dans un délai de huit jours.

Juan Guaido - Sputnik France
Juan Guaido se prononce sur le contenu de sa récente conversation avec Donald Trump
L'opposant Juan Guaido, renvoyé le 22 janvier du poste de président de l'Assemblée nationale vénézuélienne sur décision de la Cour suprême, s'est autoproclamé le lendemain «Président en exercice» du pays et a prêté serment pendant une manifestation à Caracas. Donald Trump l'a reconnu comme «Président par intérim».

Nicolas Maduro a estimé que les États-Unis avaient essayé d'organiser un coup d'État au Venezuela et a rompu les relations diplomatiques avec ce pays le 23 janvier. M.Maduro a qualifié M.Guaido de Président non constitutionnel.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала