Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Pourquoi Berlin conseille-t-il à ses citoyens d’éviter la frontière algéro-marocaine?

S'abonner
Les autorités allemandes conseillent «vivement» à leurs ressortissants d’éviter de se rendre près de la frontière algéro-marocaine en raison du risque terroriste, selon un communiqué du ministère allemand des Affaires étrangères.

En raison du risque d'attaques terroristes, le ministère allemand des Affaires étrangères a, dans un communiqué, «vivement» conseillé à ses ressortissants d'éviter de voyager vers la région frontalière entre le Maroc et l'Algérie, rappelant l'assassinat de deux touristes scandinaves, près de Marrakech, le 17 décembre 2018.

«Les voyages vers les régions frontalières avec l'Algérie et généralement au-delà des routes pavées ne sont pas recommandés. Cela n'affecte pas les itinéraires touristiques populaires vers Zagora (vallée du Drâa) et Erfoud/Merzouga», a annoncé le communiqué. «Malgré d'importantes mesures de sécurité, il existe un risque d'attaque terroriste», a-t-il encore mis en garde.

Rabat - Sputnik France
Le géant canadien Bombardier Aéronautique passe à la vitesse supérieure au Maroc
Prodiguant des consignes de sécurité, le même communiqué insiste sur le fait que «les randonnées dans les régions montagneuses et les excursions hors route dans les zones désertiques (Zagora / Merzouga) ne doivent être entreprises qu'en groupe et avec des guides locaux enregistrés […]». «À proximité d'attractions touristiques et de centres-villes historiques, le risque de vols est accru, de même que le nombre d'infractions contre des biens, notamment dans les grandes villes», stipule le document.

Les réseaux de trafic de cannabis et les manifestations populaires non autorisées ont également été signalés comme étant sources de danger potentiel, selon le communiqué du ministère.

Frontière algéro-marocaine - Sputnik France
En 2017, le trafic de marijuana a baissé de 45% à la frontière algéro-marocaine
Lundi 17 décembre, deux touristes scandinaves, l'une Danoise, l'autre Norvégienne, ont été retrouvées mortes dans une zone montagneuse du sud du Maroc. Leurs cadavres, qui portaient des «signes de violence à l'arme blanche» au cou, ont été découverts dans une «région montagneuse isolée» à 10 km d'Imlil, un petit village du Haut-Atlas, selon un communiqué du ministère marocain de l'Intérieur.

Dans le cadre de l'enquête, la police marocaine a arrêté 18 personnes, dont les quatre suspects directs, inspirés par Daech*. La cellule terroriste a été totalement démantelée.

*Organisation terroriste interdite en Russie

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала