Un général iranien évoque la possibilité d’un «bond stratégique» en matière de missiles

Un général iranien a mis en garde les Européens contre toute tentative éventuelle visant à priver Téhéran de ses missiles et a fait allusion à «un bond stratégique» en la matière dans le cas contraire.

Un haut responsable militaire iranien a averti que son pays pourrait se retrouver contraint à augmenter la portée de ses missiles si certains pays, notamment européens, cherchent à «comploter» pour priver l'Iran de telles armes.

«Si les Européens, ou quiconque, cherchent à comploter pour priver l'Iran de ses missiles, nous serons contraints à un bond stratégique» en la matière, a déclaré à la télévision d'État le général de brigade Hossein Salami, commandant en second des Gardiens de la Révolution, l'armée de la République islamique.

Poster bearing a portrait of President Bashar al-Assad - Sputnik France
«Consolider les positions de l’Iran en Syrie»: Assad reçoit un vice-président iranien
«Notre stratégie de défense n'est pas gravée dans le marbre. Elle peut changer en fonction de la situation et du comportement des uns et des autres», a ajouté le général Salami dans cet entretien diffusé dans la nuit, après l'annonce samedi par Téhéran du tir d'essai d'un nouveau missile.

Avant cela, l'officier avait fait allusion à la doctrine stratégique iranienne qui limite officiellement à 2.000 kilomètres la portée des missiles développés par la République islamique.

l’UE, nouvelles sanctions contre l'Iran - Sputnik France
Malgré les menaces françaises, Paris confirme le dispositif anti-sanctions US en Iran
Mardi, l'amiral Ali Shamkhani, secrétaire du Conseil suprême de la sécurité nationale, l'organe ayant le pouvoir de statuer sur ces questions, avait déclaré que Téhéran n'avait «aucune volonté d'augmenter la portée de ses missiles», quand bien même l'Iran en aurait la capacité, selon l'agence officielle Irna.

Téhéran a annoncé samedi avoir testé avec «succès» un nouveau missile de croisière d'une portée supérieure à 1.350 kilomètres. L'Iran a signalé une nouvelle fois que ses missiles étaient défensifs et étaient construits à des fins de dissuasion face aux menaces répétées venant de l'étranger. 

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала