Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Grand débat: le RN croit savoir pourquoi Macron «monopolise l’espace médiatique»

© REUTERS / Emmanuel Foudrot/PoolEmmanuel Macron lors d'une rencontre avec des jeunes à Etang-sur-Arroux (7 février 2019)
Emmanuel Macron lors d'une rencontre avec des jeunes à Etang-sur-Arroux (7 février 2019) - Sputnik France
S'abonner
Le Président Macron, qui organise depuis quelques semaines des réunions publiques partout en France dans le cadre du grand débat national, le fait pour «essouffler» le mouvement des Gilets jaunes tout en faisant campagne en prévision des européennes, d’après Jean-Lin Lacapelle, délégué national du RN.

Le grand débat national lancé en janvier par le Président Macron lui permet de rester pendant des heures à l’antenne ce qui peut être considéré comme sa campagne électorale pour les prochaines européennes du 26 mai, a annoncé le délégué national du Rassemblement national (RN) et conseiller régional d'Île-de-France Jean-Lin Lacapelle cité par France Info.

«Je crois qu'Emmanuel Macron aujourd'hui est en campagne. Il monopolise l'espace médiatique sur les chaînes d'info pendant six, sept, huit heures de manière continue en faisant énormément de bla bla», a indiqué M.Lacapelle.

Emmanuel Macron au lancement du grand débat à Grand Bourgtheroulde - Sputnik France
Deux tiers des Français estiment que Macron instrumentalise le grand débat national
M.Lacapelle a annoncé que le RN avait saisi à cette occasion le Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA).

Selon lui, les réunions publiques avec la participation de M.Macron, qui sont largement couvertes par les chaînes d’info, ont aussi pour objectif «d’essouffler le mouvement des Gilets jaunes».

«Nous avons saisi le CSA de manière à ce que le temps de parole d'Emmanuel Macron [dans le grand débat national, ndlr] soit décompté dans le cadre de la campagne pour les élections européennes», a-t-il déclaré.

Emmanuel Macron au grand débat - Sputnik France
Les Français, croient-ils au grand débat national? Un sondage révèle leur désengagement
Le président des Républicains, Laurent Wauquiez, a aussi saisi le CSA au sujet des interventions du Président qui «monopolisent les antennes», alors que le député de La France insoumise Alexis Corbière a demandé à l'Assemblée nationale que «le temps de parole du Président se passe hors caméras» pour que le pluralisme soit «garanti», d’après des médias.

Le Président français a proposé un grand débat national consacré à quatre sujets — la fiscalité, l'organisation de l'État, la transition écologique et la citoyenneté — en réponse au mouvement des Gilets jaunes qui agite la France depuis novembre 2018.

Le grand débat a débuté le 15 janvier et doit s'achever le 15 mars.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала