Moscou pose une condition quant à l’élection présidentielle anticipée au Venezuela

© Sputnik . Natalia Seliverstova / Aller dans la banque de photosMoscou
Moscou - Sputnik France
La Russie ne s’opposera pas aux résultats d’une élection présidentielle anticipée au Venezuela à la condition que ce soit Nicolas Maduro qui en annonce la tenue, a déclaré l’ambassadeur de Russie à Caracas, Vladimir Zaemski, à qui se réfèrent des médias russes.

L'ambassadeur de Russie à Caracas, Vladimir Zaemski, a indiqué la condition à laquelle Moscou pourrait reconnaître les résultats d'une éventuelle élection présidentielle anticipée au Venezuela, rapporte la presse russe.

Crise au Venezuela - Sputnik France
Entre l’aide humanitaire américaine ou russe, le Venezuela a fait son choix
«Si, dans le cadre du dialogue national, Maduro décidait d'organiser cette élection [présidentielle anticipée, ndlr], nous ne verrions aucun obstacle à en reconnaître les résultats», a notamment déclaré le diplomate.

«Dans ce cas, bien entendu, beaucoup dépendra du respect des principes de l'opposition entre les candidats, du caractère démocratique et ouvert du processus électoral, de la mise en œuvre des procédures électorales inscrites dans la législation vénézuélienne. Pour le moment, je n'anticiperais pas autant», a ajouté Vladimir Zaemski.

La crise politique au Venezuela a éclaté quand l'opposant Juan Guaido, renvoyé le 22 janvier du poste de président de l'Assemblée nationale vénézuélienne sur décision de la Cour suprême, s'est autoproclamé le lendemain «Président en exercice du pays» et a prêté serment au cours d'une manifestation. Donald Trump l'a reconnu comme «Président par intérim».

Nicolas Maduro - Sputnik France
Maduro veut doter le Venezuela de son propre système d’armements
Une quarantaine de pays, dont le Royaume-Uni et l'Allemagne, en ont fait de même. La France l'a également reconnu comme «Président en charge». Le Président Nicolas Maduro a qualifié Juan Guaido de pantin des États-Unis.

La Russie, la Chine et plusieurs autres pays ont, quant à eux, soutenu Nicolas Maduro en tant que Président légitime du Venezuela. Le Kremlin a qualifié la décision de certaines nations européennes d'«ingérence dans les affaires intérieures du Venezuela».

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала