Selon un média US, Pyongyang prépare le lancement d’un missile

© Sputnik . Ilya Pitalev / Aller dans la banque de photosCorée du Nord
Corée du Nord - Sputnik France
La Corée du Nord s’apprête à procéder au lancement d’un nouveau missile, rapporte la radio américaine NPR, qui se réfère à des images satellites prises le 22 février par la société DigitalGlobe. La radio ne dispose toutefois pas de preuves plus tangibles.

La National Public Radio (NPR) a analysé les images satellites prises le 22 février par DigitalGlobe au-dessus du centre de recherche de Sanum-dong en Corée du Nord et est parvenue à la conclusion que Pyongyang pourrait tester sur ce site de nouveaux missiles.

La police française (image d'illustartion) - Sputnik France
Un policier à un reporter visé par des grenades: «Pourquoi tu vas pas en Corée du Nord?»
Sur les images en question, on peut voir des camions et des véhicules légers garés aux alentours du centre de recherche, ainsi que des grues et des wagons-citernes près d'une station de triage.

«Si on combine tous les éléments, on peut supposer que la Corée du Nord serait en train de fabriquer un missile», indique Jeffrey Lewis, le PDG de l'East Asia Nonproliferation Program à l'Institut Middlebury d'études internationales (États-Unis).

L'expert tient toutefois à souligner que pour le moment, il est impossible de déterminer s'il s'agit d'un missile balistique intercontinental ou d'une fusée destinée à lancer des satellites.

Le Pentagone - Sputnik France
Le Pentagone menace Ankara de «graves conséquences» pour l'achat de S-400 russes
Fin juin, des agences de renseignement US affirmaient avoir trouvé les preuves que la Corée du Nord était en train de construire de nouveaux missiles intercontinentaux capables d'atteindre le territoire des États-Unis sur le site de Sanum-dong. Depuis, ces données n'ont été ni confirmées ni réfutées.

Le premier sommet américano-nord-coréen s'est déroulé le 12 juin à Singapour. Donald Trump et Kim Jong-un y ont signé un document par lequel Washington s'engage à donner des garanties de sécurité à la Corée du Nord et Pyongyang réaffirme son attachement à une «dénucléarisation complète de la péninsule coréenne». Dans le même temps, l'accord n'insiste pas sur un renoncement complet, irréversible et garanti aux armes nucléaires et sur la destruction des missiles balistiques intercontinentaux.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала