Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Christchurch: un témoin annonce avoir essayé de détourner l’attention de l’assaillant

© REUTERS / Mohammad Ponir HossainA police officer stands guard during Friday prayers at the Baitul Mukarram National Mosque, providing extra security after the Christchurch mosque attacks in New Zealand, in Dhaka, Bangladesh, March 15, 2019.
A police officer stands guard during Friday prayers at the Baitul Mukarram National Mosque, providing extra security after the Christchurch mosque attacks in New Zealand, in Dhaka, Bangladesh, March 15, 2019. - Sputnik France
S'abonner
L’un des témoins de l’attaque meurtrière dans une des mosquées de la ville néo-zélandaise de Christchurch a affirmé avoir tenté de détourner l’attention de l’assaillant, lorsqu’il a commencé à tirer.

Une fois que l'attaque a été lancée dans une des mosquées de la ville de Christchurch, en Nouvelle-Zélande, un des témoins a essayé de détourner l'attention de l'assaillant pour pouvoir sauver la vie d'autres personnes, selon le portail d'information local Newshub.

Recep Tayyip Erdoğan - Sputnik France
Le terroriste de Christchurch a visité la Turquie deux fois, selon Erdogan

Abdul Aziz, témoin de la fusillade meurtrière, se trouvait à l'intérieur de la mosquée avec ses quatre enfants au moment où il a pris la décision soudaine de se précipiter vers la sortie pour affronter le tireur présumé alors que des personnes s'échappaient. Aziz a pris une des armes de l'assaillant et l'a chassé.

«Il a pris une autre arme à feu, l'a braquée sur moi et a commencé à me tirer dessus. Je voulais qu'il me poursuive sur le parking, cela aurait permis de sauver plus de personnes dans la mosquée, mais il ne m'a probablement pas vu», a estimé Abdul Aziz.

Comme les balles continuaient à cribler la mosquée, il a tenté de détourner l'attention de l'assaillant. Ayant ramassé l'arme déchargée, il s'est mis à crier «Je suis à l'extérieur, viens à l'extérieur».

Lorsque le tireur a regagné sa voiture, Aziz a jeté l'arme contre le véhicule et en a brisé une vitre. Le tireur aurait eu peur et se serait enfui. Aziz a essayé de poursuivre l'assaillant, mais peine perdue.

Tribunal - Sputnik France
Nouvelle-Zélande: le principal suspect du carnage de Christchurch présenté à la justice

Des tirs ont retenti le vendredi 15 mars dans deux mosquées de la ville néo-zélandaise de Christchurch. La police a désamorcé plusieurs explosifs artisanaux découverts dans des véhicules garés à proximité. Cette attaque a fait 49 morts et des dizaines de blessés. Plus tard, la diplomatie saoudienne a annoncé que l'un de ses deux ressortissants blessés était décédé.

L'auteur présumé d'au moins l'une des fusillades, Brenton Harrison Tarrant, a été inculpé de meurtres et sera maintenu en détention provisoire jusqu'à sa comparution devant la Haute Cour le 5 avril prochain.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала