Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

La petite-fille de Mussolini voit rouge après un dessin de Jim Carrey sur son grand-père

© AFP 2021Benito Mussolini (Archivbild)
Benito Mussolini (Archivbild) - Sputnik France
S'abonner
Jim Carrey a publié sur Twitter un dessin renvoyant à la mort de Benito Mussolini, suscitant une vive réaction de la petite-fille du dictateur italien. Traitant l’acteur de «salaud», elle a tenu à rappeler le sort des enfants vietnamiens brûlés dans les bombardements américains, ainsi que les bombardements atomiques d'Hiroshima et de Nagasaki.

Alessandra Mussolini, petite-fille du dictateur fasciste italien Benito Mussolini et députée européenne, a violemment réagi au tweet de l'acteur américain Jim Carrey qui a partagé sur Twitter un dessin faisant allusion au grand-père de la femme politique.

«Si vous voulez savoir où mène le fascisme, demandez simplement à Benito Mussolini et à sa maîtresse Claretta», a tweeté l'acteur, accompagnant son message d'une illustration montrant un homme pendu par les pieds aux côtés d'une femme.

«Salaud», a réagi Alessandra Mussolini. Sur son compte Twitter, la députée a posté une série d'images faisant référence aux démarches hostiles entreprises par les États-Unis au cours de l'histoire. La descendante du dictateur italien a ainsi conseillé à Jim Carrey de dessiner une explosion nucléaire, les violences infligées par les hommes blancs aux esclaves noirs, des Indiens d'Amérique décimés lors de la conquête de nouveaux territoires par les européens ou encore des enfants vietnamiens brûlés au napalm dans les bombardements américains.

Parlement européen - Sputnik France
Quand le président du Parlement européen dérape sur Benito Mussolini
«Le Président Donald Trump n'a pas à s'inquiéter des médiocres attaques politiques de Jim Carrey; ses dessins ne sont que du papier sale», a ajouté Mme Mussolini.

Le dessin de Jim Carrey renvoie aux circonstances de la mort de Mussolini et de sa maîtresse Claretta Petacci, capturés par des partisans italiens et fusillés le 28 avril 1945. Leurs corps ont été livrés à une foule en colère, pendus par les pieds, sur la Piazzale Loreto de Milan.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала