Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Le moment où le chat d’Assange découvre l'arrestation de son maître à la télé (vidéo)

© AFP 2021 DANIEL LEAL-OLIVASA cat named 'James' wearing a collar and tie looks out of the window of the Ecuadorian Embassy in London on November 14, 2016 where WikiLeaks founder Julian Assange was being questioned over a rape allegation against him.
A cat named 'James' wearing a collar and tie looks out of the window of the Ecuadorian Embassy in London on November 14, 2016 where WikiLeaks founder Julian Assange was being questioned over a rape allegation against him. - Sputnik France
S'abonner
Le seul et unique compagnon permanent de Julian Assange depuis ces derniers temps dans son refuge à l’ambassade d’Équateur à Londres, le chat Michie, est sain et sauf et retrouvera son maître «en liberté», a annoncé Wikileaks, satisfaisant la curiosité de ceux qui se sont préoccupés du sort du félin.

Pendant ses sept années réfugié à l'ambassade d'Équateur à Londres, le fondateur de Wikileaks, Julian Assange, a passé presque tout son temps seul. Cependant, il avait pour unique compagnon, le chat Michie qu'il avait adopté en 2016 et qui a connu la gloire sur les réseaux sociaux.

La prison de Belmarsh - Sputnik France
Julian Assange aurait été placé dans une prison qualifiée de «Guantanamo britannique»
Depuis la récente arrestation d'Assange, des fans d'Embassy Cat —le surnom du chat sur Instagram- se posent la question de ce qu'il adviendra de l'ami félin du fondateur de Wikileaks, selon des médias.

La société vient de dévoiler le sort de Michie dans une publication sur son compte Twitter. Le tweet contient une vidéo montrant le chat assis devant un écran de télévision diffusant le moment de l'arrestation d'Assange.

«Nous pouvons confirmer que le chat d'Assange est en sécurité. Mi-octobre, Assange a demandé à ses avocats de le sauver des menaces de l'ambassade. Ils seront réunis une fois en liberté», indique la légende accompagnant la vidéo.

Julian Assange a été arrêté le 11 avril. Selon Wikileaks, l'ambassadeur équatorien a «invité» la police pour l'arrêter. S'il est extradé vers les États-Unis, Julian Assange pourrait être condamné à la peine de mort pour la publication de documents secrets, estiment certains experts. Toutefois, selon le ministère américain de la Justice, il n'encourt que jusqu'à cinq ans de prison.

Le Président équatorien, Lenin Moreno, a déclaré que Londres lui avait garanti que Julian Assange ne serait pas extradé vers les États-Unis où il pourrait être exposé à la torture, voire même être condamné à la peine capitale.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала