Le commissaire à l'antisémitisme déconseille le port de la kippa en Allemagne

© AP Photo / Markus SchreibeUn homme portant une kippa, image d'illustration
Un homme portant une kippa, image d'illustration - Sputnik France
Le commissaire du gouvernement allemand en charge de l'antisémitisme a mis en garde contre le port de la kippa dans le pays, en l’expliquant par «la levée des inhibitions et un manque de considération qui augmentent dans la société».

Le commissaire du gouvernement allemand en charge de l'antisémitisme a mis en garde contre le port de la kippa dans le pays en proie à une montée des attaques anti-juives, dans un entretien paru samedi 25 mai.

«Je ne peux pas conseiller aux juifs de porter la kippa partout tout le temps en Allemagne», a déclaré Felix Klein dans un entretien au groupe de presse régional Funke, ajoutant avoir à ce sujet «hélas changé d'avis par rapport à autrefois».

M. Klein explique cette évolution par «la levée des inhibitions et un manque de considération qui augmentent dans la société».

Juifs - Sputnik France
Un inconnu agresse à Berlin deux juifs portant des kippas (vidéo)
Le conseil central des Juifs d'Allemagne a déjà plus d'une fois mis en garde contre le port de cette calotte. «Je dois déconseiller à des personnes seules de se montrer dans le centre des grandes villes d'Allemagne avec une kippa», avait déclaré à la radio RBB son président Josef Schuster il y a un an.

Un cas avait particulièrement choqué à Berlin l'an passé, quand deux juifs portant des kippas ont été agressés et insultés dans la rue en plein jour à Berlin par un individu parlant arabe. Une des victimes a filmé la scène avec son portable et l'a postée sur Facebook.

Les actes criminels à caractère antisémite ont augmenté de quelque 20% en Allemagne l'an passé, indique l'AFP se référant au ministère allemand de l'Intérieur.

Interrogé par le journal Handelsblatt, la ministre de Justice social-démocrate Katarina Barley a jugé l'augmentation des délits contre les juifs «honteuse pour notre pays», estimant néanmoins que police et justice étaient «vigilants» dans leur lutte contre le phénomène.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала