Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Passe d’armes entre le Maroc et l’Algérie à l’Onu sur la question du conflit au Sahara occidental

© AP Photo / Mary AltafferConseil de sécurité de l'Onu
Conseil de sécurité de l'Onu - Sputnik France
S'abonner
Nouvel accroc à l’Onu entre le Maroc et l’Algérie sur la question de la résolution du conflit au Sahara occidental. Le représentant de Rabat accuse Alger de faire durer le conflit en soutenant le Front Polisario. À contrario, l’ambassadeur algérien réaffirme que son pays intervient juste comme observateur.

Lors de la réunion du Comité des 24 de l’Onu à New York, en charge des questions de décolonisation, le représentant permanent du Maroc au Nations unies, Omar Hilale, a accusé l’Algérie de s’immiscer au Sahara occidental, lui attribuant la responsabilité de la durée du conflit.

«Les faits sont têtus et confirment que sans l’activisme et l’ingérence agressifs de l’Algérie, il n’y aurait ni "Polisario", ni dossier du Sahara, ni examen de cette question par les Nations unies», a déclaré le diplomate. «Si l’Algérie n’est qu’un observateur [comme lors des tables rondes tenues à Genève, ndlr], pourquoi est-ce qu’elle arme, finance, abrite et se mobilise diplomatiquement pour le "Polisario", mouvement séparatiste armé non étatique?», a-t-il ajouté.

Sahara occidental - Sputnik France
Le Polisario explique à Sputnik l’origine de son communiqué sujet à polémique entre Alger et Rabat
Réagissant aux déclarations marocaines, Mohammed Bessedik, ambassadeur permanent de l’Algérie auprès des Notions unies, a affirmé que «la nature du conflit au Sahara occidental n’est pas sujette à interprétation». «Cela a été et reste une question de décolonisation opposant le Front Polisario, le représentant légitime du peuple sahraoui au Royaume du Maroc», a-t-il insisté, précisant que son pays «n’est pas partie, mais juste un pays observateur».

Dans le même sens, M. Bessedik a souligné que «l’Algérie regrettait que le droit à l’autodétermination menacé dans certains pays, reste également inaccessible à tous les peuples des territoires non-autonomes».

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала