Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Le train de vie des ministres réformé par Édouard Philippe suite à l’affaire de Rugy?

© AP Photo / Thibault CamusÉdouard Philippe
Édouard Philippe - Sputnik France
S'abonner
François de Rugy, mis en cause par Mediapart pour ses dépenses quand il était président de l'Assemblée nationale, a présenté le 16 juillet sa démission du gouvernement, non sans conséquences. En effet, Edouard Philippe réfléchirait à une réforme sur l’encadrement du train de vie des ministres.

Le niveau de vie des ministres français est dans le viseur d’Édouard Philippe qui réfléchit à modifier la circulaire de mai 2017, relate Le Parisien, après la démission du ministre de la Transition écologique suite aux révélations de Mediapart sur son train de vie au frais du contribuable.

Emmanuel Macron en Serbie, le 15 juillet 2019 - Sputnik France
Interrogé pour la première fois, Emmanuel Macron commente l’affaire de Rugy

Selon plusieurs médias français, qui se réfèrent à Matignon, le Premier ministre doit arbitrer sur le sujet la semaine prochaine.

«Une réflexion est en cours pour voir si la circulaire de mai 2017 mérite d’être complétée», a fait savoir BFM TV, citant une source auprès de Matignon.

Par ailleurs, un encadrement supplémentaire pourrait être apporté sur plusieurs points, notamment concernant les travaux effectués dans les logements de fonction ou les frais de représentation.

«Il convient de limiter l'usage des deniers publics au strict accomplissement de la mission ministérielle en ne tirant pas profit de ses fonctions pour soi-même ou pour ses proches», stipule la circulaire.

L’affaire de Rugy

Le ministre de la Transition écologique, François de Rugy, a présenté sa démission du gouvernement le 16 juillet, après avoir été mis en cause par Mediapart pour ses dépenses datant de l’époque où il était président de l'Assemblée nationale.

François de Rugy - Sputnik France
Nouveau rebondissement dans l’affaire de Rugy: «L'intolérance au homard n'existe pas»

Mediapart a notamment affirmé que M.de Rugy avait donné des dîners fastueux «aux frais de la République» entre 2017 et 2018, avait «utilisé son indemnité représentative de frais de mandat (IRFM) pour payer une partie de ses cotisations à EELV en 2013 et 2014», fait effectuer des travaux d’un montant de 63.000 euros dans son appartement ministériel et loué un logement à «loyer social préférentiel» à proximité de Nantes. La passation de fonctions à la nouvelle ministre de la Transition écologique, Élisabeth Borne, a eu lieu le 17 juillet.

L’ex-numéro 2 du gouvernement, François de Rugy, récupérera cependant son siège de parlementaire en août, soit un mois après sa démission le 16 juillet, grâce à l’article LO176 du code électoral modifié sous la présidence de Nicolas Sarkozy.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала