Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

«Simple», «courtois», «humain»: à Paris, un vibrant hommage à Jacques Chirac – vidéos

© SputnikDes gens viennent rendre hommage à Jacques Chirac, 26 septembre 2019
Des gens viennent rendre hommage à Jacques Chirac, 26 septembre 2019  - Sputnik France
S'abonner
En apprenant le décès de Jacques Chirac, des dizaines de personnes n’ont pas pu s’empêcher de se précipiter vers la rue de Tournon, qu’il habitait ces dernières années, pour lui rendre hommage. Dans leurs commentaires à Sputnik, ils partagent leurs souvenirs du défunt Président et de son époque.

Homme qui a donné «tout ce qu’il a pu»

«Il a tout donné pour la France. Il aime son pays. Il a tout donné ce qu’il a pu», témoigne Omar, 78 ans. Arrivé rue de Tournon, au pied de l’immeuble où résidait l’ancien Président, dans les heures qui ont suivi l’annonce du décès de ce dernier, il estime que personne «n’a succédé» à Jacques Chirac.

«Question d’homme, je parle d’homme, en homme, il est courtois, il discute avec vous, il vient. Il ne se prend pas pour un Président», dit-il ne parvenant pas à cacher ses émotions et ses larmes brillant dans les coins de ses yeux.

Dans ses mains, Omar tient des photos sur lesquelles il est en compagnie du défunt Président et, en plongeant dans ses souvenirs, il évoque quand ces clichés ont été pris. «C’était un bon Président. Je l’aimais bien», conclut l’interlocuteur de Sputnik.

«Le seul homme politique pour lequel j’ai voté»

«Jacques Chirac, c’était la culture, c’était la gentillesse, c’était énormément de choses. Je voulais absolument rendre hommage. […] C’est le dernier des grands hommes après de Gaulle, on n’en aura pas d’autres», raconte pour sa part Bertrand Boccador.

Comme il l’avoue, M.Chirac était le seul homme politique pour lequel il a milité et la France a beaucoup perdu avec son départ:

«C’est le seul homme politique pour lequel j’ai voté. Je n’ai pas pu voter pour aucun Président depuis».

Vladimir Poutine, Jaques Chirac et Angela Merkel - Sputnik France
Chirac: «quand il était là, la France ne passait pas inaperçue»
Se penchant sur la raison pour laquelle M.Chirac était aimé par des personnes aux horizons politiques très différents, Bertrand Boccador l’explique par l’intégrité et la sincérité du défunt. «C’était vraiment une personne en politique qui voyait un peu le bien pour tout le monde».

«Porteur d’une époque où il y avait de la fantaisie»

Pour Marie, qui dit avoir travaillé avec le défunt homme politique une bonne partie de sa vie lorsqu'il était encore à la mairie de Paris, M.Chirac était une personnalité politique «sympathique, avenant, humain, et d’une grande simplicité malgré son intelligence».

«Il était porteur d’une époque où il y avait de la fantaisie. Et j’ai l’impression qu’aujourd’hui quand on écoute, que ce soit sur tous les réseaux, il n’y a plus de fantaisie nulle part».

Et d’ajouter que M.Chirac était un humaniste et qu’avec lui elle a réalisé que les hommes politiques n’étaient pas des icônes ou des dieux, mais des gens «comme nous».

«Ce n’est pas une action mais c’est un sens qu’il donnait quand on l’approchait.»

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала