Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Les nouvelles sanctions US contre plusieurs Russes reflètent «la crise politique intérieure» dans le pays

© Sputnik . Anton Denissov / Aller dans la banque de photosMinistère russe des Affaires étrangères
Ministère russe des Affaires étrangères  - Sputnik France
S'abonner
Commentant les nouvelles sanctions antirusses décidées par l’administration américaine, le ministère russe des Affaires étrangères a prévenu que cette démarche inamicale ne resterait pas «sans réaction», tout en expliquant qu’elle servait à l’establishment américain à «matérialiser ses objectifs conjoncturels».

Le ministère russe des Affaires étrangères a exprimé sa perplexité face à la nouvelle série de sanctions antirusses décrétées lundi 30 septembre par l’administration américaine.

«Comme toutes les fois, cette attaque antirusse ne restera pas sans réaction, mais, dans le même temps, nous exhortons les politiciens américains à cesser de jouer aux sanctions dont le résultat est nul et à revenir à des positions de bon sens», a indiqué le département de l’information et de la presse du ministère dans un communiqué diffusé ce lundi 30 septembre.

La diplomatie russe a déclaré «comprendre» que de telles démarches reflétaient «la crise politique intérieure qui sévit aux États-Unis».

«Le dossier russe est sciemment utilisé comme instrument par une partie de l’establishment américain pour matérialiser ses objectifs conjoncturels», a expliqué le ministère.

Le département du Trésor américain avait précédemment déclaré que les nouvelles sanctions touchaient les sociétés et les citoyens russes liés à l’homme d'affaires Ievguéni Prigojine.

Des sanctions réciproques

En août dernier déjà, le ministère russe des Affaires étrangères avait calculé que les États-Unis avaient instauré 72 fois des sanctions contre Moscou depuis 2011.

Drapeau allemand devant le Reichstag, Berlin - Sputnik France
Les sanctions antirusses devraient être levées «pas à pas» avant 2021, selon un politicien allemand
Pendant cinq ans, les États-Unis et les pays de l'Union européenne ont prorogé à plusieurs reprises les sanctions antirusses, Moscou faisant de même avec les siennes. En juin, l'interdiction des importations alimentaires a été prolongée jusqu'à fin 2020.

La Russie a été contrainte d'interdire les importations de plusieurs produits agricoles en provenance des États-Unis, de l'UE, du Canada, d'Australie et de Norvège en août 2014 pour réagir aux sanctions occidentales. Vladimir Poutine a clairement déclaré que Moscou lèverait son embargo quand les pays occidentaux annuleraient leurs restrictions.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала