S-400: menacée de sanctions par les USA, l’Inde compte sur leur «compréhension»

Le ministre indien des Affaires étrangères a dit espérer que les États-Unis comprennent son pays et les raisons pour lesquelles il a besoin des systèmes de missiles sol-air S-400 russes.

L’Inde espère que les États-Unis comprendront pourquoi l'achat de systèmes de missiles sol-air S-400 russes est important pour elle, a déclaré mardi le ministre indien des Affaires étrangères, Subrahmanyam Jaishankar.

Systèmes de missiles S-400 - Sputnik France
S-400 russes pour l’Inde: après avoir touché une avance, Moscou évoque les délais de la livraison

«L’Inde a pris une décision sur les S-400, et nous en avons discuté avec les autorités américaines. J’ai une certaine confiance dans ma capacité à convaincre. J’espère que les gens comprendront pourquoi cet accord est vraiment important pour nous», a-t-il déclaré en prononçant son discours au Centre d’études stratégiques et internationales en réponse à la question de savoir si l'Inde était prête à des sanctions américaines suite à l'achat des S-400.

Plus tôt, avant de rencontrer le secrétaire d’État américain, Mike Pompeo, à Washington, Subrahmanyam Jaishankar a tenu à souligner qu'aucun pays au monde, pas même les États-Unis, n'a le droit de dire à l'Inde si elle peut acheter ou non du matériel militaire à la Russie. Il a souligné que l’achat de matériel militaire et le choix de ses fournisseurs étaient toujours un «droit souverain» de son pays.

Un contrat à 5,4 milliards de dollars

Le 5 octobre dernier, le Président russe Vladimir Poutine et le Premier ministre Narendra Modi ont signé un contrat de 5,4 milliards de dollars prévoyant la livraison de cinq batteries de S-400 Triumph à l’Inde. Les négociations pour l’achat de ces systèmes antiaériens russes étaient en cours depuis de nombreux mois, en dépit des menaces de sanctions américaines en cas de conclusion d'un accord.

Donald Trump a déclaré le 10 octobre que l'Inde allait «bientôt connaître» sa réponse à la signature de ce contrat.

L’Inde sera le quatrième pays après la Biélorussie, la Chine et la Turquie, auquel Moscou aura fourni des systèmes S-400.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала