Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Une raffinerie de pétrole au Maroc dans le cadre d’un partenariat entre Rabat et Moscou?

© AFP 2021 ALI AL-SAADI Une raffinerie de pétrole
Une raffinerie de pétrole  - Sputnik France
S'abonner
Un mémorandum russo-marocain sur la construction d’une raffinerie de pétrole au Maroc a été signé lors du forum Russie-Afrique qui se tient actuellement à Sotchi. Le projet est évalué à de 2 milliards d’euros.

En marge du forum économique Russie-Afrique qui se tient les 23 et 24 octobre dans la ville de Sotchi, un document portant sur une coopération russo-marocaine pour le financement d’une raffinerie pétrolière au Maroc a été signé.

Huawei, image d'illustration  - Sputnik France
Huawei ICT Academy intègre deux nouveaux établissements d’enseignement supérieur au Maroc
L’accord a été conclu entre la société marocaine MYA Energy, la banque de développement de la Fédération de Russie (VEB) et le Centre russe des exportations (REC). Le projet coûtera 2 milliards d’euros.

L’agence MAP précise que la raffinerie sera d’abord dotée d’une capacité de production de 100.000 barils par jour, avant de la doubler.

Le média explique par ailleurs que le projet tient également compte des engagements internationaux issus de la COP 22 qui s’est tenue à Marrakech et dont le Maroc est signataire. Ainsi, la raffinerie répondra aux critères de réglementation IMO 2020 qui implique la réduction des émissions de soufre et de carbone.

Un hélicopter Apache  - Sputnik France
Le Maroc augmente considérablement le budget de son armée pour l’année 2020
Côté emplois, la réalisation du projet devrait permettre la création de plusieurs milliers de postes de travail directs et indirects, notamment dans la région du nord du royaume chérifien. La raffinerie permettra également de mettre à profit les installations portuaires de Nador West Med situées dans la même région.

Daniil Algulyan, PDG de la VEB, a précisé que sa banque était «prête à fournir des fonds pour l’achat par la partie marocaine d’équipements et de services auprès de fournisseurs et de sous-traitants russes». «Le créancier direct de la société sera l'une des banques du royaume du Maroc», a-t-il ajouté.

Andrei Slepnev, PDG du Centre russe des exportations a pour sa part fait savoir qu’il s’agissait du financement d’une raffinerie au Maroc d’une capacité de 5 millions de tonnes par an.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала