Un ado de 14 ans soupçonné d’avoir agressé cinq femmes en Île-de-France

CC0 / MabelAmber / des femmes
des femmes - Sputnik France
Un adolescent de 14 ans, soupçonné d’avoir agressé cinq femmes pour les dépouiller, a été arrêté dans le département de Seine-et-Marne.

Au terme d’une enquête menée par le groupe d’atteintes aux personnes du commissariat de Moissy-Cramayel, un garçon de 14 ans, soupçonné d’avoir agressé cinq jeunes femmes de 16 à 21 ans et d’être l’auteur d’une série de vols, a été interpellé mardi 22 octobre, relate Le Parisien.

Ces actes, commis à Cesson et Vert-Saint-Denis, remontent au 21 septembre. Les forces de l’ordre poursuivent leurs investigations malgré l’interpellation.

Selon le quotidien, le premier crime s’est produit à Cesson, quand deux femmes auraient été braquées avec une arme de poing lors d’une promenade. Pourtant, les enquêteurs n’ont pas encore retrouvé cette arme. L’adolescent aurait fouillé leurs sacs et aurait giflé l’une des victimes qui se serait mise à crier. Après avoir volé un peu d’argent, il aurait pris la fuite. 

Le média indique que deux autres jeunes femmes ont été agressées le même jour en marchant rue d’Iverny à Cesson. L’une d’elles a été jetée à terre par plusieurs individus qui se trouvaient derrière elles et s’est fait voler son sac. L’autre a été braquée à l’aide d’une arme de poing.

People swim in the Mediterranean Sea in the French southeastern city of Cannes on July 31, 2013 - Sputnik France
Un homme agressé à coups de marteau sur la tête en pleine rue à Cannes
Un peu plus tard, une cinquième femme a été étranglée et mise à terre rue de Seine-Port. L’agresseur a cependant été mis en fuite par un témoin.

D’après le quotidien, toutes les victimes se sont vues prescrire entre deux et cinq jours d’incapacité totale de travail.

Des caméras de surveillance et les investigations des enquêteurs ont aidé à identifier le jeune malfaiteur présumé.

Le média souligne que ce dernier a nié les faits qui lui sont reprochés. Pourtant, la perquisition à son domicile a permis de trouver la casquette qu’il portait au moment des faits.

L’adolescent a été déféré jeudi 24 octobre devant le juge des enfants puis placé en liberté conditionnelle chez une famille d’accueil en attendant son jugement.

L’enquête est toujours en cours.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала