Un tiers des réserves mondiales de pétrole visées par les sanctions des USA

© AP Photo / Hasan JamaliProduction de pétrole (image d'illustration)
Production de pétrole (image d'illustration) - Sputnik France
Les sanctions américaines affectent aujourd’hui 33% des réserves mondiales de pétrole et plus de 20% de sa production quotidienne, indique une économiste russe.

Près de 33% des réserves de pétrole dans le monde sont visés par des sanctions américaines, selon les calculs réalisés par l’économiste Olga Lebedinskaïa de l’Université russe d’Économie Plekhanov.

Oil production - Sputnik France
Pourquoi les USA ont brusquement augmenté leurs achats de pétrole russe
Les réserves mondiales de pétrole s’élèvent actuellement à 1.660 milliards de barils, dont 298,4 milliards au Venezuela, 157,8 milliards en Iran et 80 milliards en Russie, précise la chercheuse.

«Il s’agit d’environ 33% des réserves de pétrole contenues dans le monde. Si le Qatar, qui a quitté l’OPEP en 2018 et qui soutient l’Iran, est inclus dans la liste des sanctions, ce chiffre s’élève à 34%», explique Mme Lebedinskaïa.

En 2015, la Russie, l’Iran et le Venezuela assuraient 21,75% de la production quotidienne dans le monde. «L’activité américaine sur la scène politique a débouché sur la situation dans laquelle un cinquième de la production de pétrole est visée par des sanctions», indique l’économiste.

La Russie a augmenté sa production

Хасан Рухани - Sputnik France
Rohani: l'Iran continuera à vendre son pétrole malgré les sanctions US
C’est le Venezuela qui a payé le plus lourd tribut avec une diminution de sa production quotidienne de 3,3 fois jusqu’à 0,75 million de barils. L’Iran a également été affecté, mais dans une moindre mesure, alors que la Russie est parvenue à augmenter sa production qui a atteint 10,7 millions de barils par jour.

Dans le même temps, la production quotidienne des États-Unis dépasse actuellement la production russe de 9,8%. «Si par le passé près de 95% du pétrole américain était acheté par le Canada, aujourd’hui 25% du pétrole US va à l’Europe», souligne la chercheuse.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала