Une attaque contre une base militaire au Niger fait des morts

La base militaire de Blabrine, dans le sud-est du Niger, a été attaquée dans la nuit de mardi à mercredi. Selon un haut fonctionnaire local, il «y a eu des morts», alors qu’une source anonyme a précisé à l’AFP qu’il s’agirait d’au moins 10 morts.

Des hommes armés ont lancé une attaque meurtrière dans la nuit de mardi à mercredi contre la base militaire de Blabrine au nord de Diffa, dans le sud-est du Niger, frontalier du Nigeria, où sévit le groupe djihadiste Boko Haram, a appris l'AFP de sources locales.

«La compagnie militaire de Blabrine a été visée hier [dans la, ndlr] nuit. On ne maîtrise pas encore la situation», a affirmé à l'AFP mercredi après-midi une source municipale sous couvert d'anonymat. Il s’agirait d’«un bilan de 10 morts», selon la même source.

Un haut fonctionnaire de Diffa a confirmé l'attaque déclarant qu'il «y a eu des morts et du matériel militaire brûlé», sans pouvoir donner dans l'immédiat davantage de précisions.

Par la suite, le gouvernement a confirmé la mort de 12 soldats dans l'attaque. La base en question est située à une quarantaine de kilomètres de N'Guigmi, ville près du lac Tchad dans le sud-est du Niger.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала