La police attaquée une énième fois ces dernières semaines, un commissariat du 93 ciblé

© AFP 2022 PHILIPPE LOPEZDes gendarmes à Bobigny (archive photo)
Des gendarmes à Bobigny (archive photo) - Sputnik France
Une dizaine d’individus masqués ont tiré des projectiles près du commissariat de La Courneuve durant la soirée d’Halloween. Deux heures plus tard, un homme muni d’un sabre a effectué un tir de mortier contre une patrouille de police à Bobigny, relatent les médias.

Le commissariat de La Courneuve, en Seine-Saint-Denis, a été visé jeudi 31 octobre vers 21h00 par des tirs de mortier d’artifice alors que les fenêtres de l’établissement étaient ouvertes, annoncent les médias.

Personne n’a été blessé, mais «le bilan aurait pu être très différent», plusieurs projectiles sont tombés dans la cour de l’établissement, a indiqué un représentant de la police cité par BFM TV.

Police nationale - Sputnik France
Le bilan des policiers mettant fin à leurs jours avec leur arme de service s’alourdit: suicide en Seine-Saint-Denis
Les auteurs des tirs, une dizaine d’individus portant des masques blancs, ont pris la fuite. Aucun suspect n’a été interpellé vendredi matin, précise la chaîne d’information en continu.

Cet incident n’a pas été le seul à marquer la soirée d’Halloween en Seine-Saint-Denis. Vers 23 heures, un homme a effectué un tir de mortier contre des policiers en patrouille. Après avoir tenté de s’enfuir, il a été interpellé et placé en garde à vue pour infraction à la législation sur les armes et violences sur personnalité détentrice de l'autorité publique.

Selon BFM TV, il s’est débarrassé d’un sabre en prenant la fuite.

Des policiers supplémentaires en Seine-Saint-Denis

Le 31 octobre, le Premier ministre Edouard Philippe avait annoncé le plan gouvernemental «L’État plus fort en Seine-Saint-Denis», l’un des départements les plus pauvres de la France.

Le plan comprend 23 mesures et notamment l’affectation de 100 officiers de police judiciaire (OPJ) supplémentaires sur deux ans, soit 50 par an, dans le département, la création de 50 postes de policiers supplémentaires à Saint-Ouen et à la Courneuve mi-2020, le développement de la vidéosurveillance pendant deux ans et la rénovation des commissariats d’ici 2023.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала