Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Le général en charge de la restauration de Notre-Dame appelle l’architecte en chef à «fermer sa gueule»

CC0 / 35069 / Notre-Dame de Paris
Notre-Dame de Paris - Sputnik France
S'abonner
Le général missionné pour la reconstruction de Notre-Dame s’en est pris ouvertement à l’architecte en chef des monuments historiques, le 13 novembre, devant la commission des Affaires culturelles.

Le général Jean-Louis Georgelin, missionné par Macron pour la reconstruction de la cathédrale Notre-Dame de Paris, a invité l’architecte Philippe Villeneuve à «fermer sa gueule» alors qu’il était entendu par la commission des Affaires culturelles mercredi 13 novembre. La restauration de la flèche fait en effet l’objet d’un désaccord entre les deux hommes.

Interrogé sur cette flèche et, entre autres, sur Philippe Villeneuve, lequel a indiqué à maintes reprises qu’il souhaitait la reconstruire à l’identique, le général a lancé:

«Je lui ai déjà expliqué plusieurs fois et je le referai: qu’il ferme sa gueule et que nous avancions en sagesse pour que nous puissions sereinement faire le meilleur choix pour Notre-Dame, pour Paris, pour le monde.»

​De son côté, Emmanuel Macron avait fait part de sa volonté d’apporter une touche contemporaine au monument.

M. Georgelin a par ailleurs souligné que la cathédrale était toujours en péril.

«La phase de sécurisation n’est pas terminée. Elle ne sera terminée que lorsque l’échafaudage de la flèche aura pu être démonté […] Or, avec l’arrivée de l’hiver, les conditions météorologiques deviennent moins favorables et nous ne sommes pas à l’abri d’un fort coup de vent qui pourrait déstabiliser cet échafaudage»

L’incendie de Notre-Dame

Le 15 avril dernier, la toiture et la flèche de Notre-Dame avaient été ravagées par les flammes.

Emmanuel Macron avait nommé Jean-Louis Georgelin «préfigurateur de l'établissement public chargé de la conservation et la restauration de la cathédrale Notre-Dame de Paris».

Le Président de la République avait annoncé un délai de cinq ans pour les travaux.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала