Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Nicolas Bay soutient une «bonne idée» de Marlène Schiappa, avec qui il est «rarement d’accord»

© SputnikL’événement #JeMarcheLe24, place de l’Opéra à Paris, 24 novembre 2018
L’événement #JeMarcheLe24, place de l’Opéra à Paris, 24 novembre 2018 - Sputnik France
S'abonner
Invité de La Matinale sur CNews, l’eurodéputé Rassemblement national (RN) Nicolas Bay s’est dit favorable à l’expulsion des citoyens étrangers condamnés pour violences sexistes ou sexuelles, prônée par Marlène Schiappa.

Deux jours après la marche contre les violences faites aux femmes du samedi 23 novembre, l’eurodéputé Nicolas Bay a évoqué dans La Matinale de CNews l’idée d’expulser les violeurs étrangers énoncée par Marlène Schiappa, la secrétaire d'État chargée de l'Égalité entre les femmes et les hommes.

 

«Je suis rarement d'accord avec Marlène Schiappa, mais quand elle propose l'expulsion des violeurs étrangers, je pense que c'est une bonne idée», a-t-il affirmé.

Il a souligné que c’était un moyen de lutter de manière effective contre les violences faites aux femmes.

Alors qu’il lui a été objecté que les auteurs des violences n’étaient pas forcément des étrangers, l’eurodéputé a répondu que ceux-ci étaient malgré tout nombreux.

À Paris, 52% des viols commis par des étrangers

«Les chiffres de l’Observatoire de la délinquance nous disaient qu’à Paris 52%, plus de la moitié, des viols sont commis par des étrangers», a précisé Nicolas Bay.

«Le fait d’être ferme sur l’immigration, d’empêcher l’immigration massive et anarchique c’est aussi un des moyens de lutter contre la délinquance en général et notamment contre les violences faites aux femmes», a-t-il poursuivi.

Marlène Schiappa  - Sputnik France
Grenelle des violences conjugales: le gouvernement reçoit les premières propositions
Dans une interview accordée à Marianne et publiée le 7 novembre, la secrétaire d’État chargée de l’égalité entre les femmes et les hommes Marlène Schiappa avait défendu la mesure d’expulsion des violeurs étrangers annoncée par le gouvernement.

Elle a signalé que les mesures sur l’immigration annoncées par le gouvernement relevaient du bon sens et apportaient une réponse ferme aux questions soulevées par les Françaises et les Français.

Violences inexcusables dans tous les cas

«J’insisterais plus particulièrement sur une mesure: nous allons désormais expulser les citoyens étrangers condamnés pour violences sexistes ou sexuelles. Ces violences ne sont excusables en aucun cas», avait-t-elle déclaré.

Et d’ajouter: «Je ne vois pas qui pourra honnêtement nous dire qu’un citoyen étranger qui a violé une femme peut rester sur le territoire sans que cela pose problème!».

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала