Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

L’ambassadeur de Belgique en Russie constate «un frémissement positif» dans les relations des deux pays - vidéo

© SputnikJean-Arthur Régibeau, ambassadeur de Belgique en Russie
Jean-Arthur Régibeau, ambassadeur de Belgique en Russie - Sputnik France
S'abonner
L’ambassadeur de Belgique à Moscou a confié au micro de Sputnik que d’après lui la Russie était un pays européen, affirmant être d’accord avec Emmanuel Macron sur ce point. De plus, il a abordé les questions des liens culturels, ainsi que politiques, en mettant l’accent sur «une volonté d’avancer à travers le dialogue».

«Bien sûr que la Russie est un pays européen», a déclaré Jean-Arthur Régibeau, répondant à une question d’un journaliste de Sputnik. Et de préciser que cela était vrai pour au moins deux choses, la géographie et la culture.

«Tout d’abord la géographie et la carte, on ne peut la changer. Et le deuxième aspect, c’est sur le plan de la culture. Bien sûr que la Russie est un pays européen», a lancé l’ambassadeur du royaume.

Il a tenu à souligner qu’il ne s’agissait pas que de son opinion, mais aussi de celle des Russes.

«Tous les Russes que j’ai rencontrés me le disent et donc si c’est l’avis des Russes, c’est aussi notre avis.»

Un rapprochement politique entre la Belgique et la Russie?

Quant à la politique, le diplomate a fait valoir «un frémissement positif» qui, d’après lui, a lieu actuellement dans les relations entre son pays et la Russie, qui toutefois sont encore «très loin de trouver des solutions».

«En Belgique, je dirais que peut-être nous le sentons, de notre côté il y a un frémissement positif c’est-à-dire qu’il y a certainement une volonté d’avancer à travers le dialogue mais nous sommes évidemment encore très loin de trouver des solutions mais il y a quand même certaines pistes qui avancent, par exemple, nous mettons beaucoup d’espoir dans la mise en œuvre complète par toutes les parties des accords de Minsk.»

La découverte du ballet classique

Interrogé sur la culture russe et les nouvelles habitudes qu’il a prises en Russie, Jean-Arthur Régibeau a évoqué tout d’abord le ballet classique qu’il a découvert à Moscou.

«Je connaissais le ballet moderne grâce à Maurice Béjart qui est très connu en Belgique, et c’est vraiment à Moscou que j’ai découvert le ballet classique, que ce soit au Bolchoï ou au Stanislavski, c’est une vraie découverte et j’y retourne toujours avec plaisir.»

À part cela, le diplomate a également fait remarquer cette «offre culturelle immense» qu’il n’est possible de trouver que dans la capitale russe.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала