Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

L’attaque meurtrière au Burkina Faso revendiquée par Boko Haram

CC BY-SA 2.5 / Stefan Dressler / Sahel savanna in SW Burkina FasoSahel savanna in SW Burkina Faso, near Gbomblora on the road from Gaoua to Batié.
Sahel savanna in SW Burkina Faso, near Gbomblora on the road from Gaoua to Batié. - Sputnik France
S'abonner
L’attaque survenue mardi 24 décembre au Burkina Faso, secoué récemment par un nouvel attentat, a été revendiquée par l'État islamique en Afrique de l'Ouest (Boko Haram rebaptisé), a indiqué Reuters.

Le Burkina Faso était en deuil de 48 heures le jour de Noël, après une attaque djihadiste d'envergure qui a fait 42 morts dans le nord du pays, la pire depuis cinq ans. L'État islamique en Afrique de l'Ouest (EIAO, nouveau nom de Boko Haram) a revendiqué l’attentat, a annoncé Reuters.

Le mouvement djihadiste affirme qu'un ses membres a commis un attentat suicide à la voiture piégée dans l'enceinte de la base d'Arbinda, située dans la province du Soum.

Attaques au réveillon et à Noël

Trente-cinq civils, dont 31 femmes, ont été tués, ainsi que sept militaires (quatre soldats et trois gendarmes) dans cette attaque près de la frontière malienne, qui a visé à la fois le détachement militaire et la population civile.

Mercredi 25 décembre au soir, des sources sécuritaires ont rapporté à l'AFP qu'une nouvelle attaque s'était produite dans la même région, à une soixantaine de kilomètres: une embuscade dans laquelle «une dizaine de militaires» ont péri.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала