Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Coronavirus chinois: un aperçu de la ville en quarantaine de Wuhan – vidéos

© AP Photo / Dake KangL'employé d'un hôpital à Wuhan
L'employé d'un hôpital à Wuhan - Sputnik France
S'abonner
La ville de Wuhan a été placée en quarantaine par les autorités chinoises mais la présence sur place de ressortissants étrangers, dont des Français et Américains, oblige les autorités concernées à organiser leur rapatriement.

Après quelques jours de négociations avec les autorités chinoises, Washington a annoncé le 26 janvier l'évacuation de son personnel diplomatique et d'autres ressortissants américains bloqués à Wuhan, épicentre de l'épidémie de pneumonie virale dans le centre de la Chine.

Washington organise un vol direct de Wuhan à San Francisco mardi 28 janvier, a annoncé le département d'État dans un communiqué.

Quant aux ressortissants français, l’Hexagone envisage une évacuation par autocar coordonnée avec les autorités chinoises, a annoncé vendredi le Quai d'Orsay. La date de ce transfert n'a pas été précisée.

Le Japon a également annoncé vouloir rapatrier ses ressortissants, tandis que l’Australie envisage de même cette option.

La situation dans la ville

Depuis vendredi, plus aucun train, avion et voiture ne peut quitter la ville afin de circonscrire l’épidémie.

Toutefois, elle ne cesse de prendre de l’ampleur: déjà plus de 2.000 cas recensés selon le dernier bilan en date. Les autorités ont verrouillé la ville et ses alentours, confinant ainsi plus 56 millions de personnes.

Deux hôpitaux en deux semaines

Des dizaines d'engins de chantier travaillent depuis le 24 janvier à construire deux hôpitaux à Wuhan. Les autorités souhaitent en construire un en dix jours pour traiter les patients. Les établissements devront pouvoir accueillir plus de 1.000 malades dès le 3 février.

Le commerce d'animaux sauvages interdit

La Chine a annoncé dimanche une interdiction temporaire du commerce d'animaux sauvages dans le cadre des mesures prises pour tenter d'enrayer l'épidémie qui serait partie d'un marché où ils étaient vendus.

L'élevage, le transport ou la vente de toutes les espèces animales sauvages sont interdits «à partir de la date de l'annonce jusqu'à la fin de la situation épidémique nationale», selon une directive conjointe émise par trois agences de haut niveau, dont le ministère de l'Agriculture.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала