Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Les obligations vertes, une solution préconisée à Abidjan pour les marchés financiers

S'abonner
Dans le cadre de la première conférence sur le développement des marchés financiers dénommé J-CAP organisée par le conseil régional de l’épargne publique et des marchés financiers (CREPMF) en partenariat avec le groupe de la Banque Mondiale à Abidjan, les obligations vertes ont été mises en avant.

Le directeur général d’Ecobank Côte d’Ivoire, Paul Harry Aithnard, a proposé les obligations vertes comme solution pour les entreprises et les marchés financiers, lors de la première conférence internationale sur le développement des marchés financiers dénommée J-CAP.

thermomètre - Sputnik France
Vu le niveau de CO2 dans l’atmosphère, «le réchauffement est inévitable»
Intervenant lundi à l’hôtel Ivoire sur le thème «Jeter les bases du financement à long terme: le point de vue des investisseurs nationaux», M. Aithnard a estimé que la question du climat est un sujet majeur sur lequel les investisseurs et les entreprises doivent «passer du temps».

Pour lui, les entreprises et les marchés financiers doivent prendre conscience de l’importance du climat et utiliser les obligations vertes qui sont «une priorité pour le futur».

Autre solution proposée par le directeur général d’Ecobank c’est le développement des obligations d’entreprises.  À cet effet, Il a souhaité une réflexion avec les autorités de la réglementation à savoir l’état, pour mettre en place des clauses de fiscalisation spécifiques aussi bien au niveau des émetteurs que des investisseurs, afin de permettre aux entreprises de s’engager plus sur les obligations d’entreprises.

«Lorsqu’une banque veut financer une entreprise, ce que nous remarquons, c’est la faiblesse du capital. Et souvent il y a très peu d’opportunités pour investir dans les actions. Il faut régler de manière résolue la taille du capital dans tout ce que nous faisons » a-t-il préconisé.

Il a également déploré la faiblesse du capital et le peu d’opportunités pour investir dans les actions. Pour lui, il faut régler la taille du capital dans tous les financements sur le marché.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала