Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Il gare sa voiture sur un passage à niveau dans l’Oise, un TER la détruit - images

S'abonner
Un homme s’est garé sur un passage à niveau dans l’Oise avant de se rendre chez un buraliste. Un train est arrivé et a percuté son véhicule, le détruisant complètement. L’individu pensait que plus aucun train ne circulait sur cette ligne. Aucune victime n’est à déplorer mais la SNCF va porter plainte.

Jeudi 20 février, un peu avant huit heures, un homme d’une cinquantaine d’années a stationné son véhicule sur un passage à niveau à Beauvais, dans l’Oise. Il est ensuite parti acheter son journal chez le buraliste. Pendant ce temps, un train est arrivé et a percuté son véhicule.

«On a entendu un de ces fracas», a témoigné le gérant du bureau de tabac à ActuOise. Son établissement se situe juste à côté du passage à niveau où aucun train ne circulait depuis mai 2018. Cependant, la ligne Beauvais-Abancourt a été remise en service le 8 février, une information qu’ignorait le cinquantenaire, pourtant habitué à y venir «chercher sa presse».

feux de signalisation - Sputnik France
Percuté par un TER, il s’en sort indemne alors que sa voiture a fini sur le toit 30 mètres plus loin
À l’approche du train, une barre du passage à niveau s’est posée sur le capot du véhicule. La voiture «a volé», tandis que le train «s’est arrêté 300 ou 400 mètres plus loin», a décrit le buraliste. Les pompiers et la police sont rapidement arrivés sur place. Le conducteur du train ainsi que les 16 passagers s’en sont sortis indemnes malgré la violence du choc, ils ont été emmenés en taxi.

La SNCF va déposer plainte

«Des dégâts sont à déplorer sur les installations électriques. Les trains sont en conséquence supprimés pour la journée, le temps que les réparations puissent être réalisées par les agents», a indiqué la SNCF, confirmant qu’elle allait porter plainte. «Il s’agit d’un non-respect total du code de la route», a déploré la société ferroviaire, qui a dû mettre des bus à disposition des voyageurs.

Du côté de la Direction départementale de la sécurité publique (DDSP), Olivier Dimpre évoque «une bêtise qui va lui coûter cher». La voiture de cet homme est totalement détruite, sans compter la contravention qu’il risque de recevoir. «On ne se gare jamais sur un passage à niveau!», a-t-il rappelé auprès du Courrier picard, se réjouissant toutefois que les dégâts n’étaient que matériels.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала