Alexandra de Taddeo sort du silence quant aux vidéos et à Benjamin Griveaux

Dans sa première interview exclusive, diffusée sur M6, Alexandra de Taddeo a raconté sa rencontre avec Benjamin Griveaux et dévoilé les circonstances dans lesquelles elle a reçu des vidéos intimes de l’ex-candidat à la mairie de Paris.

Elle est sortie de son silence pour la première fois, racontant comment les vidéos de Benjamin Griveaux ont fini dans son ordinateur et pourquoi elle les a gardées. L’amie de l’«artiste» réfugié russe Piotr Pavlenski, Alexandra de Taddeo, a accordé au journaliste français Milan Poyet une interview, laquelle a par la suite été diffusée sur la chaîne M6.

«C’était une mesure de protection», explique-t-elle, soulignant qu’il «était important de garder une trace du fait que c’était lui qui me sollicitait principalement».

Rencontre avec Benjamin Griveaux

L’étudiante qui fait face à une vague médiatique a expliqué dans l’interview exclusive qu’elle accordée à Milan Poyet que c’est l'ex-candidat à la mairie de Paris qui l’a contacté «pour engager la conversation» sur les réseaux sociaux, où elle le suivait «comme beaucoup d'autres hommes et femmes politiques».

Alexandra de Taddeo a relaté qu’elle a eu un long échange avec l’homme politique sur Facebook Messenger après qu’ils se sont rencontrés chez elle une fois: «c'était un rendez-vous un peu décevant», «un échange qui se concrétise de façon physique», a indiqué la femme dans l’interview diffusée sur M6.

«Benjamin Griveaux a proposé à plusieurs reprises que l’on se revoie physiquement. J’ai à chaque fois, par manque d’envie sans doute, annulé nos rendez-vous», poursuit-elle.

Les vidéos intimes

«Les vidéos intimes sont arrivées après, c’est lui qui les a envoyées naturellement, je ne lui ai pas demandé de vidéos», ajoute l’étudiante, qui nie toujours avoir aidé son compagnon actuel Piotr Pavlenski à les diffuser.

Piotr Pavlenski - Sputnik Afrique
«Aucune raison d’avoir des regrets»: Pavlenski revient sur la publication des vidéos X et assure vouloir continuer

Elle a tenu à souligner qu’elle a été en colère au moment où elle a découvert les faits.

«Au moment de la diffusion, il m’a montré l’article [révélant les vidéos, ndlr], à ce moment-là, j’étais en colère évidemment, j’ai compris la démarche et c’est pour ça que j’ai dit à Piotr: "OK, tu as fait ça, je continue de te soutenir"», dit-elle.

Alexandra de Taddeo affirme ne pas se souvenir du nombre exact de vidéos qu’elle a reçues de la part de l’homme politique, suggérant qu’il y en avait eu entre cinq et dix.

L’affaire Griveaux

Le 13 février, Piotr Pavlenski, «artiste» réfugié russe en France, a diffusé via un nouveau site des vidéos intimes attribuées à Benjamin Griveaux. Il y relate qu’il a trouvé des vidéos X de l’ancien porte-parole du gouvernement dans l'ordinateur portable de sa compagne, Alexandra de Taddeo, en novembre 2019.

Piotr Pavlenski à la sortie du palais de justice, 18 février 2020 - Sputnik Afrique
Pavlenski affirme avoir «volé» les vidéos X de Benjamin Griveaux

Piotr Pavlenski et Alexandra de Taddeo ont été mis en examen puis placés sous contrôle judiciaire le 18 février pour «atteinte à l'intimité de la vie privée» et «diffusion sans l'accord de la personne d'un enregistrement» à caractère sexuel.

Pendant sa garde à vue, l’étudiante avait confirmé que Benjamin Griveaux lui avait bien envoyé des vidéos à caractère sexuel en 2018.

En revanche, elle assure ignorer comment son compagnon actuel, M.Pavlenski, s’est emparé de ces images.

Après la publication du contenu en question, Griveaux a abandonné la course à la Mairie de Paris.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала