Entre «amateurisme» et soutien: la classe politique partagée sur le discours à la Nation de Macron

© AFP 2022 LUDOVIC MARINEmmanuel Macron fait une déclaration sur le coronavirus
Emmanuel Macron fait une déclaration sur le coronavirus - Sputnik Afrique
Revenant sur les mesures contre le coronavirus annoncées par Emmanuel Macron, la présidente du Rassemblement national, Marine Le Pen, a évoqué «une absence d’anticipation» et une «forme d’amateurisme». Jean-Luc Mélenchon, quant à lui, a appelé à la solidarité, à la cohésion, et à respecter les consignes du gouvernement.

Jeudi 12 mars, le Président de la République a annoncé plusieurs mesures à l’échelle nationale pour lutter contre le coronavirus, à savoir la fermeture des établissements scolaires, des indemnisations en faveur des salariés, le tout en maintenant les municipales et l’ouverture des frontières. Marine Le Pen s’est réjouie de ces annonces, qui néanmoins arrivent trop tard selon elle.

«Je ne peux que me réjouir que l'on sorte de la période de banalisation du virus. Mieux vaut tard que jamais, mais cela traduit une absence d'anticipation, une forme d'amateurisme. J'ai observé également beaucoup d'idéologie sur les frontières et une gêne du Président de la République à ce sujet», a-t-elle déclaré auprès du Parisien.

Emmanuel Macron  - Sputnik Afrique
Emmanuel Macron fait une déclaration sur le coronavirus - vidéo
Sur BFM TV, la présidente du RN a même dénoncé une «incohérence» chez Emmanuel Macron concernant la fermeture des frontières. «C’était la première des choses à faire», a-t-elle indiqué, déplorant qu’il ait «le plus grand mal à se départir de son idéologie antinationale».

Des mesures incomplètes

Dans l’entretien au Parisien, Marine Le Pen a affirmé que ces annonces vont «dans le bon sens», mais n’est pas complètement convaincue. Elle a évoqué, entre autres, l’absence de mesures sur la suspension de l’assurance-chômage, le déficit des masques de protection et les tests contre le coronavirus.

«Le moment n’est pas celui de la polémique mais de la solidarité»

En réaction à l’allocution d’Emmanuel Macron, Jean-Luc Mélenchon a estimé lors d’une conférence de presse que «le moment n’est pas celui de la polémique mais de la solidarité», appelant à respecter les consignes et à se porter au secours de ceux dans le besoin.

Sur Twitter, le leader de la France insoumise a néanmoins réagi au fait que le Président ait fait l’éloge de la sécurité sociale et souligné les faiblesses de son propre modèle économique.

Du côté des Républicains, les mesures ont également été accueillies positivement, comme l’a indiqué le Président du groupe à l’Assemblée nationale, Damien Abad.

Selon le dernier bilan, le coronavirus a déjà tué 61 personnes en France et près de 3.000 personnes sont contaminées. Lors de son discours, Emmanuel Macron a qualifié cette épidémie de «plus grave crise sanitaire depuis un siècle».

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала