Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Elle vend illégalement des masques de protection à Marseille et finit interpellée 

S'abonner
Les forces de l’ordre du commissariat de Noailles à Marseille ont arrêté une pharmacienne qui vendait illégalement des masques de protection. Elle les proposait à l’unité entre un et 2,50 euros pièce, contrairement aux directives du gouvernement qui avait décidé de les réserver aux professionnels de la santé ainsi qu’aux malades.

Une pharmacienne d’une cinquantaine d’années a été interpellée et placée en garde à vue après avoir vendu illégalement des masques de protection à Marseille, rapporte La Provence.

Des gens portant des masques se réposent au pied de la Tour Eiffel - Sputnik France
La Chine a envoyé un million de masques de protection en France
Des policiers du commissariat de Noailles procédaient mercredi 18 mars à des contrôles de déplacements de passants dans le quartier lorsqu’ils ont aperçu des dizaines de personnes qui attendaient devant une pharmacie. Voulant comprendre pourquoi, les fonctionnaires ont constaté que l’officine proposait des masques chirurgicaux à l’unité, en infraction avec les directives nationales limitant leur distribution aux personnels de santé et aux malades identifiés.

Une double caisse et l’interpellation de la pharmacienne

Selon le quotidien, les forces de l’ordre ont découvert une double caisse, à savoir un petit carton dans l’arrière boutique. En outre, elles ont saisi cinq boîtes de cent masques, vides, et près de 400 euros en liquide.

D’après la source, la gérante a été interpellée et placée en garde à vue où elle aurait reconnu ses torts.

«Suivant la quantité demandée, elle les vendait entre un euro et 2,50 euros pièce. Il va maintenant falloir déterminer si ce sont des masques frelatés ainsi que leur provenance», a indiqué au quotidien une source proche de ce dossier.

L’aide venue de Chine

Alors que la France est en manque de masques de protection en cette période de propagation du coronavirus, la Chine a décidé d'en envoyer un million.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала