Philippe annonce de nouvelles décisions sur le confinement

© AP Photo / Martin BureauÉdouard Philippe
Édouard Philippe - Sputnik France
Le confinement dû à la propagation du nouveau coronavirus peut durer encore quelques semaines en France, a annoncé lundi le Premier ministre Édouard Philippe.

Le chef du gouvernement français a annoncé lundi 23 mars de nouvelles décisions concernant le confinement lié à la pandémie de Covid-19. Selon lui, le temps du confinement pourrait durer «encore quelques semaines».

«Beaucoup de nos concitoyens aimeraient retrouver le temps d'avant, le temps normal, mais il n'est pas pour demain», a ajouté Édouard Philippe, s'exprimant sur TF1.

Emmanuel Macron - Sputnik France
Macron tranche sur la question d'un confinement total face à la pandémie
Il a également assuré que les autorités n'hésiteraient pas à «prendre des mesures de couvre-feu là où la situation sanitaire l'exige».

Nouvelles restrictions

La France introduit de nouvelles restrictions pour lutter contre l'épidémie, dont la limitation des sorties à un kilomètre de son domicile et pendant une heure maximum, ainsi que la fermeture, sauf dérogation, des marchés alimentaires à ciel ouvert, a déclaré M.Philippe.

«Sortir pour promener ses enfants ou pour faire du sport, ça doit être dans un rayon d'un kilomètre de chez soi au maximum, pour une heure, et évidemment tout seul, et une fois par jour», a-t-il détaillé.

Cimetière (image d'illustration) - Sputnik France
Ils assistent à l’enterrement de leur proche et se voient verbalisés pour non-respect du confinement
Concernant la fermeture des marchés, il sera permis aux préfets sur avis des maires de déroger cette interdiction lorsque le marché, dans certains villages, est le seul moyen d'avoir «accès à des produits frais», a expliqué le Premier ministre.

Sanctions durcies

Toujours selon le chef du gouvernement, les sanctions infligées à ceux ne respectant pas les mesures restrictives seront durcies.

Ainsi, les 135 euros d'amende forfaitaire doivent passer à 1.500 euros en cas de récidive dans les 15 jours, et «quatre violations dans les trente jours» pourront valoir «3.700 euros d'amende et six mois de prison au maximum», a fait savoir M.Philippe.

Une «réserve civique» est nécessaire

Le Premier ministre a en outre appelé à «un effort de solidarité nationale» envers les plus âgés pour qui «nous avons besoin d'un réserve civique» face à la crise liée au coronavirus.

«On peut évidemment demander beaucoup de choses à l'Etat» mais «il faut aussi que chacun d'entre nous soit capable de participer à cet effort de solidarité nationale pour aider les plus âgés, donc les plus fragiles, à passer cette étape», a-t-il souligné.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала