Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Une infirmière retrouve sa cambrioleuse aux urgences

S'abonner
Aux urgences, une infirmière a reconnu la cambrioleuse qui était entrée par effraction chez elle, quinze jours plus tôt. La suspecte était vraisemblablement ivre au moment des faits.

À l’hôpital de Besançon, une infirmière est tombée par hasard sur la cambrioleuse qui s’était introduite à son domicile quelques jours auparavant, rapporte L’Est Républicain. Cette dernière s’est présentée aux urgences pour une coupure au doigt, elle a été identifiée par l’employée de santé qui a averti la police. La suspecte a ensuite été placée en garde à vue. Le déroulement des faits, la nuit du cambriolage, soulève pourtant quelques questions.

Elle affirme s’être trompée d’appartement

L’effraction a eu lieu dans la nuit du 3 au 4 avril, selon L’Est Républicain. 

Une porte (image d'illustration) - Sputnik France
«Harcèlement moral»: jugés en correctionnelle pour avoir chassé une infirmière de son appartement
L’infirmière a été réveillée par des bruits en provenance de son salon. Elle s’est levée pour en avoir le cœur net, et a découvert une inconnue qui fouillait dans ses affaires. La victime s’est alors mise à crier, ce qui a fait fuir la cambrioleuse.

Lors de son audition, la suspecte a donné une justification pour le moins étonnante. Elle a affirmé s’être trompée d’appartement, après une soirée un peu trop alcoolisée. Elle a d’ailleurs laissé une bouteille de rhum au domicile de l’infirmière. Le parquet a décidé de remettre en liberté la suspecte, probablement ivre au moment des faits. Un téléphone portable qui avait été dérobé a été rendu à l’infirmière.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала