La police de Metz utilise des drones pour faire respecter le confinement

Un drone capable d’atteindre 150 mètres d’altitude vole tous les jours au-dessus de Metz depuis la deuxième semaine de confinement afin de traquer les contrevenants.

Deux drones ainsi qu’un avion de la Police aux frontières (PAF) aident la police de Metz à traquer les contrevenants en période de confinement, explique le directeur adjoint de la Sécurité publique de Moselle, Patrick Valentin, cité par l’AFP.

Paris - Sputnik France
Maintien du confinement en France: les résultats sans précédent d’un sondage
Selon lui, l’utilisation de drones permet notamment de «surprendre les gens»: «Ils ne voient pas le drone et n’entendent qu’un bruissement comme une abeille», explique-t-il.

Néanmoins, depuis un certain temps, cette pratique «commence à se savoir», et «dès que les gens entendent un "bzzzbzzz" dans les airs, ils deviennent les champions du 100 mètres», plaisante le commissaire.

Plus de 915.000 verbalisations en France

Équipé d’une caméra qui peut zoomer jusqu’à six fois et prendre des clichés, l’engin est capable de voler à 150 m d’altitude, dans un rayon de 700 mètres autour de sa base et d’atteindre la vitesse de 50 km/h.

Depuis le début du confinement le 17 mars, 15,5 millions de contrôles ont été réalisés dans toute la France et 915.000 procès-verbaux dressés pour non-respect du confinement, a annoncé jeudi 23 avril le ministre de l’Intérieur, Christophe Castaner.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала