Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Or vénézuélien: la Banque d’Angleterre aurait été visée par une plainte de Caracas

© Sputnik . Oleg Lastochkin / Aller dans la banque de photosLingots d'or
Lingots d'or - Sputnik France
S'abonner
Caracas voulant vendre une partie de ses réserves d’or pour en verser l’argent au Programme des Nations unies pour le développement et obtenir de l’aide dans sa lutte contre le coronavirus, une plainte visant la Banque d’Angleterre où le métal jaune est stocké a été déposée, rapporte Reuters.

La Banque centrale du Venezuela a déposé une plainte contre la Banque d’Angleterre et ce dans l’espoir de récupérer ses lingots d’or qui y conservés, estimés à la bagatelle de 930 millions d’euros, rapporte l’agence de presse Reuters qui se réfère au document déposé auprès de la Cour de Londres. Caracas a besoin de ce métal précieux pour lutter contre la pandémie de Covid-19.

People walk past the Bank of England in the City of London, Tuesday, Aug. 25, 2015 - Sputnik France
«La Banque d'Angleterre a détruit sa crédibilité» avec son refus de rendre son or à Maduro
L’agence précise que cela fait suite à une demande adressée par le Venezuela à la Banque d'Angleterre en avril. Alors, Caracas a exprimé le souhait de vendre une partie de ses réserves d'or et d’envoyer la somme obtenue à l’Onu afin d’obtenirde l’aide dans la lutte contre le coronavirus. Selon Reuters, la Banque a refusé de commenter la plainte.

Les fonds, une fois transférés au Programme des Nations unies pour le développement, seraient utilisés pour acheter du matériel de santé, des médicaments et de la nourriture pour affronter l’urgence liée au Covid-19, selon le document consulté par Reuters.

«Les atermoiements de la part de la Banque d'Angleterre entravent sérieusement les efforts du Venezuela et de l'Onu pour combattre le coronavirus dans le pays», a déclaré Sarosh Zaiwalla, avocat établi à Londres et représentant les intérêts de la Banque centrale du Venezuela.

Pression américaine?

Fin janvier, le groupe de médias Bloomberg, se référant à ses sources, a rapporté que la Banque d’Angleterre avait refusé à Caracas sa demande de livraison de lingots d'or pour une valeur de 1,2 milliard de dollars. Une source anonyme a fait savoir à cette agence que la décision de ne pas livrer le métal jaune avait été prise après que de hauts fonctionnaires américains, notamment le secrétaire d'État Mike Pompeo et le conseiller à la sécurité nationale John Bolton, avaient fait pression sur les Britanniques pour qu'ils interdisent l'accès au Président Nicolas Maduro aux actifsvénézuéliens à l'étranger. Par la suite, ce dernier a déclaré que 80 tonnes d’or appartenant aux autorités vénézuéliennes sont stockées dans la Banque d’Angleterre.

Le 21 janvier 2019, Juan Guaido, chef de l'Assemblée nationale du Venezuela contrôlée par l'opposition, s'est autoproclamé Président en exercice du pays où des actions de protestations se déroulaient depuis la prestation de serment du Président Nicolas Maduro. Donald Trump l'a reconnu comme Président par intérim. Une cinquantaine de pays ont suivi l'exemple de Washington. La Chine, la Russie, la Turquie et le Mexique ont, eux, apporté leur soutien à Nicolas Maduro en tant que Président légitime.

 

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала