Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Un boulanger verbalisé pour avoir vendu une baguette par-dessus la barrière d'un marché en Savoie - image

S'abonner
Une amende a été infligée à un boulanger pour avoir vendu une baguette à son client par-dessus la barrière du marché. Verbalisé pour non-respect de la zone de sécurité, l’artisan se défend en parlant de bon sens, car son client aurait été contraint de traverser tout le marché en croisant d’autres gens.

Jeudi 21 mai, la police municipale a verbalisé un boulanger au marché d’Albertville, dans le département de la Savoie, parce qu’il a servi un client par-dessus la barrière marquant la zone de sécurité, relate Le Dauphiné libéré.

Le client, un retraité de 68 ans, est venu au marché pour acheter du pain comme tous les jeudis. Depuis le début du déconfinement, un sens de circulation ayant été instauré dans cette commune, le client devait traverser tout le marché pour arriver à l’étal du boulanger qui se trouve juste à quelques mètres de la sortie. Étant pressé ce jour-là, le retraité s’est positionné derrière la barrière limitant la zone de sécurité.

«C’est simplement faire preuve d’un peu de bon sens»

À côté se trouvait un policier municipal qui, en regardant la scène, a prévenu le boulanger qu’il allait le verbaliser s’il servait le client.

«Je lui ai répondu que j’étais libre de vendre mon pain à qui je voulais», a expliqué auprès du média l’artisan. Et de poursuivre:

«Les risques sanitaires auraient été beaucoup plus importants si le client avait dû rentrer dans le marché et parcourir près de 300 mètres, en croisant d’autres personnes, avant que je ne le serve. C’est simplement faire preuve d’un peu de bon sens. Dans le règlement du marché, rien ne me l’interdisait.»

Un masque - Sputnik France
Une amende de 300 euros pour un masque jeté dans la rue? La nouvelle proposition de loi anti-pollution
Le retraité qui a acheté du pain a confié regretter la situation et être «embêté pour le boulanger»:

«Je n’ai mis la vie de personne en danger. Ça aurait été contre-productif pour moi de faire tout le tour.»

Lorsque ce dernier est revenu au marché une semaine plus tard, le 28 mai, «certains clients venaient en sens contraire, mais personne ne disait rien».

Comme le précise le quotidien, les policiers municipaux qui étaient présents au marché, n’ont pas voulu commenter l’incident.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала