Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Washington envisage de vendre à Riyad des bombes guidées pour 500 millions de dollars, selon le Wall Street Journal

© Sputnik . Sergueï Mamontov / Aller dans la banque de photosLa Maison-Blanche à Washington
La Maison-Blanche à Washington - Sputnik France
S'abonner
Selon des sources au Congrès américain citées par le Wall Street Journal, l'administration Trump vise à vendre à Riyad 7.500 bombes guidées Paveway IV pour 500 millions de dollars. Cependant, certains démocrates s'y opposent.

L’administration de Donald Trump envisage de vendre à l’Arabie saoudite des bombes guidées laser pour environ 500 millions de dollars, rapporte le Wall Street Journal en se référant à des sources au sein du Congrès américain.

Mohammed ben Salmane (deuxième à gauche) - Sputnik France
L’OM bientôt aux mains d’un prince saoudien? Derrière le foot, des luttes de pouvoir à Riyad
Selon celles-ci, un avis préalable sur les plans d'approvisionnement et de vente a été envoyé à la mi-janvier au Comité des Relations internationales du Sénat et au Comité des Affaires étrangères de la Chambre des représentants. 

Les sources du média ont souligné que, si ce dossier était approuvé, l’Arabie saoudite achèterait aux États-Unis 7.500 bombes guidées Paveway IV, fabriquées par Raytheon Technologies.

Les objections sont émises par le membre du Congrès Eliot Engel et le sénateur Robert Menendez, deux démocrates qui ont remis en question les délais et la justification de l'accord.

Transactions sans le consentement du Congrès

Le 24 mai 2019, le secrétaire d’État américain Mike Pompeo avait annoncé sa décision de finaliser la conclusion de 22 accords portant sur la vente d’armes à la Jordanie, aux Émirats arabes unis et à l'Arabie saoudite pour un montant total de 8,1 milliards de dollars en vue de «dissuader l’agression iranienne». Le New York Times affirmait qu’il s’agissait notamment de livrer 120 bombes aériennes Paveway de Raytheon à l’Arabie saoudite et aux Émirats arabes unis.

Comme l’expliquait le journal, les membres du Congrès américain n’étaient pas au courant du fait que Washington envisageait d’autoriser la production de systèmes de guidage Paveway sur le territoire saoudien. Cette option implique un transfert de technologies sensibles et d’emplois à un autre État, ce qui est contraire aux promesses électorales de Donald Trump, soulignait le New York Times.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала