Nîmes: un homme mort par arme à feu au tribunal - photos

Un homme est décédé vendredi par arme à feu dans le hall de la Cour d'appel de Nîmes, a indiqué le procureur, les enquêteurs privilégient la piste du suicide, selon une source policière de l'AFP.

Une détonation a été entendue par plusieurs témoins dans cette enceinte judiciaire située dans le centre de Nîmes, près des arènes, dans le sud-est de la France. La cour d'appel et le tribunal judiciaire ont été évacués.

Le Midi Libre rapporte que des coups de feu ont retenti dans l'enceinte du palais de justice vers 08h30 et un important dispositif policier a été déployé aux abords de la cour d'appel et du tribunal judiciaire.

camion de pompiers, image d`illustration - Sputnik France
Un pompier tué et un autre blessé à la hache par un déséquilibré dans le Val-de-Marne
Selon la Gazette de Nîmes, la police scientifique est arrivée sur place peu après 9h30, ainsi qu'une équipe de déminage.

France 3 Occitanie, se référant à une source anonyme, précise que l'homme se serait introduit vers 8h30 dans le tribunal de grande instance avec un «gros sac», empruntant une porte de service réservée au personnel. Une fois dans la salle, il se serait donné la mort à l'aide d'une «arme de chasse».

Le procureur n'a pas confirmé s'il s'agissait d'un suicide ou d'un homicide. Les entrées du tribunal sont équipées de portiques de sécurité, visant notamment à détecter des armes.

La cour d'appel et le tribunal ont été évacués.

L'homme n'a pas encore été identifié et ses «motivations à ce jour sont inconnues», a annoncé le procureur. Une enquête a été ouverte.

Aucun blessé

«Fort heureusement, aucune personne - avocat, fonctionnaire ou magistrat - n'a été blessée lors de ce drame», a ajouté le magistrat. «Les fonctionnaires qui ont été confrontés à cet individu sont actuellement pris en charge par une cellule de soutien psychologique».

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала