Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Des casseurs crient «Allahu akbar» lors de la nuit d’émeutes et de pillages à Stuttgart – vidéo

© AP Photo / Simon AdomatUn supermarché pillé à Stuttgart le 21 juin 2020
Un supermarché pillé à Stuttgart le 21 juin 2020 - Sputnik France
S'abonner
Le cri «Allahu akbar» a été entendue à plusieurs reprises sur une vidéo filmée dans la nuit du 20 au 21 juin, émaillée d’émeutes et de pillages à Stuttgart. De nombreuses personnes ont été vues en train de fuir la police en criant après avoir tenté de pénétrer dans un commerce.

Une vidéo montrant des émeutiers crier «Allahu akbar» dans une rue de Stuttgart a été relayée sur les réseaux sociaux. L’information a été confirmée par les témoignages recueillis par le journal Bild.

La séquence montre des dizaines d’individus courir vers une intersection dans le centre de la ville après que certains d’entre eux ont essayé de pénétrer dans un magasin en brisant la vitre. De plus, «Allahu akbar» est audible à plusieurs reprises, tout comme le bruit du verre brisé. Des policiers les poursuivent.

​Les faits se sont déroulés dans la nuit du 20 au 21 juin, marquée par des violences urbaines, des pillages de magasins et des échauffourées entre plusieurs centaines de jeunes, jusqu’à 500, et des forces de l’ordre. Les individus se sont divisés en petits groupes pour semer le chaos pendant quelques heures dans le centre de la ville.

Les émeutes ont éclaté en réaction à un contrôle de police survenu vers minuit pour une affaire de stupéfiant, indiquent les autorités locales.

La moitié des interpellés sont étrangers

19 agents ont été légèrement blessés, poursuit le média. La police a interpellé au moins 24 personnes impliquées dans les violences. Selon elle, la moitié est originaire d’autres pays.
Angela Merkel a ce 22 juin fermement condamné les violences urbaines survenues à Stuttgart, jugeant «ignobles» le vandalisme et les agressions contre les policiers à cette occasion. L’ampleur des actes de déprédation a été qualifiée de «sans précédent» par les autorités.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала