La Turquie demande de nouveau que la France s’excuse auprès de l’Otan, de l’UE et d’Ankara

Lors d’un point-presse conjoint avec le chef de la diplomatie européenne, Mevlut Cavusoglu a de nouveau exigé des excuses de la part de Paris pour ses «fausses accusations» concernant l’incident naval survenu en juin.

Paris doit toujours présenter ses excuses à Ankara, à l’UE et à l’Otan pour ses accusations concernant le récent incident entre une frégate française et des bâtiments turcs, a insisté ce lundi 6 juin le ministre turc des Affaires étrangères Mevlut Cavusoglu.

Emmanuel Macron et Recep Tayyip Erdogan - Sputnik France
La France, seule puissance européenne à pouvoir tenir tête à la Turquie?
S’exprimant lors d’un point de presse conjoint avec le chef de la diplomatie européenne Josep Borrell en visite à Ankara, M.Cavusoglu a reproché à la France de «ne pas être honnête» et a de nouveau demandé des excuses de sa part.

La partie française accuse la marine turque d’avoir menacé d’ouvrir le feu sur la frégate Courbet le 10 juin en Méditerranée orientale. L’embarcation française essayait de contrôler un cargo soupçonné de faire de la contrebande d’armes pour le compte de la Turquie.

Tensions autour de la Libye

La semaine dernière, Mevlut Cavusoglu avait déjà déclaré que son pays attendait des excuses de la France pour ses «fausses accusations». Il a également rappelé qu’une enquête menée par l’Otan suite à l’incident n’avait pas corroboré la version présentée par Paris.

La France, qui accuse la Turquie, également membre de l’Otan, de ne pas respecter ses engagements sur la Libye, a décidé de suspendre temporairement sa participation aux opérations de surveillance de l’organisation en Méditerranée orientale.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала