Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Huawei pourrait disparaître du marché des smartphones, selon un analyste

© Sputnik . Kirill Kallinikov / Aller dans la banque de photosHuawei
Huawei - Sputnik France
S'abonner
Face aux sanctions américaines imposées à Huawei, le géant des télécommunications chinois risque de complétement quitter le marché des smartphones, indique le site IThome. Selon un analyste, cela affectera des composants de ses smartphones ce qui forcera l’entreprise à réduire les prix en 2021.

Le géant chinois des télécoms Huawei pourrait complètement quitter le marché des smartphones, indique le site IThome.

Selon l'analyste chinois Ming-Chi Kuo, Huawei perd rapidement de sa compétitivité notamment en raison des sanctions américaines. Il estime que le meilleur scénario pour l'entreprise est une réduction de ses parts de marché, ce qui serait dû au renforcement de géants tels qu’Apple, Oppo, Vivo et Xiaomi. Dans le pire des cas, Huawei devra complètement quitter le marché.

L'analyste note que le géant chinois impose des exigences plus élevées à la caméra, à l’interconnexion haute densité, au stockage, aux spécifications des pièces de la puce 5G et au prix unitaire que ses concurrents Android. Selon lui, en cas de déclin de l’entreprise, la tendance de la mise à niveau technologique de ces composants va ralentir.

Ainsi, le géant chinois des télécoms devra faire face à une pression encore plus grande pour réduire les prix en 2021, explique-t-il.

Sanctions contre Huawei

Logo de Huawei - Sputnik France
Huawei évince Samsung du leadership mondial des ventes de smartphones malgré les sanctions américaines
Les sanctions américaines imposées à l’égard du géant des télécommunications Huawei afin de limiter son accès aux technologies américaines s’inscrivent dans le cadre d'un conflit commercial au long cours entre les États-Unis et la Chine.

Ainsi, l'administration Trump perçoit Huawei comme une menace pour la sécurité nationale américaine, l'accusant de collusion avec les autorités chinoises, ce que le groupe nie catégoriquement.

Reprochant à l'entreprise d’utiliser ses filiales internationales pour contourner les sanctions, Washington les ont étendues le 18 août à ses 38 filiales internationales. En plus des sanctions, les États-Unis fot pression sur ses alliés pour que l'équipementier télécoms soit exclu des réseaux 5G.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала