Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

«C’est la loi du plus fort»: un jeune autiste a été torturé et violé durant l’été à Bordeaux

© Sputnik . Vladimir Pesnya  / Aller dans la banque de photosBordeaux
Bordeaux  - Sputnik France
S'abonner
Un jeune autiste est sorti d’un véritable enfer le 10 septembre après avoir été retrouvé grièvement blessé dans un appartement de Bordeaux, relate France 3. Cinq suspects ont été mis en examen pour «séquestration avec actes de torture», «barbarie en réunion, «viols avec actes de torture» et «extorsion avec actes de torture».

Le 10 septembre, un autiste de 22 ans a été emmené au CHU de Bordeaux dans un état grave. Il avait été séquestré, torturé et violé durant l’été jusqu’à ce que son curateur s’inquiète de son sort. Cinq suspects ont été placés en détention provisoire, indique France 3 Nouvelle-Aquitaine.

Le jeune homme «très choqué» a raconté son cauchemar auprès de la police judiciaire depuis l’hôpital. Tout aurait commencé lorsqu’il a accepté d’héberger chez lui une amie d’enfance et son compagnon. En difficulté financière, ces derniers se sont emparés de sa pension et ont commencé à le violenter.

Une perceuse  - Sputnik France
Torturé à mort avec une perceuse dans le XIXe à Paris

«Ils vont abuser de la faiblesse de sa personne. Les auteurs se fédèrent contre une personne, c'est la loi du plus fort. Ça commence de manière graduelle et il y a un enchaînement de violence», explique auprès de la chaîne le commissaire Patrick Léonard.

Actes de torture

Alertés par son curateur, qui présageait une situation dramatique, les policiers ont localisé la victime dans le quartier Belcier à Bordeaux. Cinq personnes, deux couples et le locataire de l’appartement où se sont déroulés les faits, ont été mises en examen pour «séquestration avec actes de torture», «barbarie en réunion», «viols avec actes de torture» et «extorsion avec actes de torture» et se trouvent toujours en détention.

Le jeune homme présentait notamment des côtes cassées et des brûlures sur diverses parties du corps. D’après le commissaire, certaines des tortures qu’il a subies peuvent s’apparenter à des tentatives de viol. Une enquête a été ouverte par le parquet de Bordeaux et confiée à une juge d’instruction du tribunal judiciaire.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала