Les Français toujours circonspects face à la gestion de l’épidémie, selon un sondage

Le pessimisme des Français à propos de l’épidémie et de sa gestion par le gouvernement ne cesse de grandir, selon un récent sondage. Plus de la moitié de la population est d’ailleurs favorable à de nouvelles mesures de restriction, dont la fermeture des bars à Paris.

La confiance des Français envers l’exécutif pour la gestion l’épidémie de Covid-19 est au plus bas, selon un sondage de l’institut Elabe.

Olivier Véran - Sputnik France
Véran se défend de tout «traitement différencié» entre Paris et Marseille sur le Covid-19
 Ils sont en effet seulement 35% à se fier au gouvernement pour lutter efficacement contre la maladie. Un niveau stable depuis une semaine mais qui reste le plus faible enregistré depuis le début de la pandémie.

La cote de confiance de l’exécutif s’effondre notamment chez les classes populaires, avec seulement 24% d’opinions favorables, soit une chute de 8 points en une semaine.

Par ailleurs, l’appréhension vis-à-vis des progrès de l’infection continue d’augmenter. 73% des sondés se disent ainsi inquiets de la propagation du virus, soit 4 points de plus que la semaine dernière. La hausse est particulièrement importante chez les 18-24 ans (73%, +8 points) et les 25-34 ans (70%, +12 points).

Plus de mesures de restriction

Alors que de nouvelles mesures ont été édictées pour tenter de juguler l’infection, notamment la fermeture des restaurants à Marseille, une courte majorité de Français souhaitent voir ce mouvement s’accentuer. 

Des personnes portant un masque à Paris  - Sputnik France
Une large majorité des Français prêts à se reconfiner, selon un sondage
En effet, 54% des sondés estiment qu’il faut mettre en place dès maintenant de nouvelles mesures de restriction pour freiner l’épidémie, alors que 45% préconisent d’attendre quelques jours ou semaines.

Parmi ces restrictions éventuelles, la fermeture totale des bars à Paris et dans la Petite couronne semble plébiscitée. Ils sont ainsi 63% des Français à y être favorables, comme 61% des Franciliens.

Enfin, si un nouveau confinement venait à être décidé, la quasi-totalité des Français déclarent qu’ils seraient prêts à le respecter, que ce soit à l’échelle d’une agglomération ou d’un département (91% le respecteraient et 43% le voient comme nécessaire) ou à l’échelle nationale (89% le respecteraient et 30% le voient comme nécessaire).

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала