Les États-Unis désignent l'arme principale de l'Otan contre la Russie

© Photo Pixabay / skeezeF-35
F-35 - Sputnik France
Le chasseur américain de cinquième génération F-35 est l'unique avion à même de faire face à la Russie en cas de conflit, selon un rapport du centre d'analyse stratégique RAND Corporation.

Une large introduction de l'avion multirôle de cinquième génération F-35 dans les forces aériennes européennes permettra à l'Otan de faire face à la Russie dans un conflit éventuel, indique un rapport de l'institution américaine de conseil et de recherche RAND Corporation.

«Les capacités de l’Otan dans un conflit de haute intensité avec la Russie s'amélioreront avec l'introduction de centaines de chasseurs de cinquième génération au cours des années 2020», affirment les experts américains.

Ils estiment qu'en cas de combats, les F-35 pourront percer le système russe de défense antiaérienne et apporter «la contribution la plus substantielle dès les premières heures du conflit».

Le rapport indique que les pays de l'alliance ayant signé des contrats de livraison de F-35 doivent perfectionner leur flotte aérienne pour pouvoir mener des opérations conjointes avec la participation de ces chasseurs de cinquième génération.

Le programme le plus coûteux de l'histoire

Lockheed Martin F-35 Lightning II  - Sputnik France
Le F-35 une énième fois touché par un problème technique
Outre les États-Unis, le F-35 Lightning est utilisé par les forces aériennes de plusieurs alliés. Il est le programme américain le plus coûteux de l’histoire, dépassant les 1.500 milliards de dollars. C’est également l’avion le plus cher, à 1,4 milliard de dollars l’unité.

Cependant, de nombreux problèmes de conception ont rendu le F-35 peu fiable et peu disponible. En 2018, 300 appareils ont été livrés, mais aucun ne s’était révélé apte au combat à cause de défaillances techniques. En juin 2019, le site Business Insider l’a classé en tête des pires projets d’armements de l’armée américaine.

Début octobre, les médias ont annoncé qu'en vertu d'un accord passé, mais pas encore officialisé, entre le département américain de la Défense et Lockheed Martin, ce dernier fera un nouvel investissement de 70,6 millions de dollars pour résoudre le problème de pièces de rechange du F-35.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала