Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Un commerçant de l’Oise enlevé au pied de son domicile, dépouillé dans son commerce, et menacé de mort

S'abonner
Un commerçant quadragénaire de Compiègne a été attaqué par des individus encagoulés qui voulaient pénétrer dans son domicile. Ils ont fini par l’emmener de force dans son bar tabac avant de le dévaster et de brûler sa voiture.

Un commerçant de Compiègne (Oise) a subi une agression le 30 octobre au soir, relate Le Parisien. Avant de fermer son bar tabac, l’homme de 46 ans a placé la caisse dans un coffre-fort puis a quitté le commerce. En se rendant chez lui, il a trouvé trois hommes encagoulés au pied de son immeuble, qui lui ont barré la route.

Ciseaux  - Sputnik France
Un Marocain ivre menace de mort le personnel d’un commerce avec des ciseaux et se prend pour Hitler
Les individus lui ont mis un pied de biche sous le cou en demandant combien d'argent il avait à son domicile. Il leur a dit ne pas avoir de liquide chez lui, ils ont alors menacé de le tuer s'ils en trouvaient, a-t-il raconté au quotidien.

Le commerçant a fini par les convaincre de ne pas monter à son appartement, où sa famille se trouvait. Les agresseurs lui ont alors fouillé les poches et se sont emparés de son portefeuille, de ses clés de voiture et de son téléphone.

Son commerce dévasté, sa voiture brûlée

Une femme voilée - Sputnik France
Un commerçant de Nîmes interdit l’entrée de son magasin aux femmes voilées
Ils l’ont emmené de force dans son véhicule jusqu'à son bar tabac et l’ont menacé pour lui faire ouvrir son coffre-fort, qui recelait 12.000 euros. Ils ont également pris des cartons de cigarettes et de tabac pour plus de 20.000 euros, selon le commerçant.

Ils se sont par la suite enfuis à bord du véhicule de la victime. Celle-ci a tout de suite alerté la police. Sa voiture a été retrouvée incendiée quelques minutes plus tard.

Le buraliste a été hospitalisé pour des examens de contrôle puis a déposé plainte. Une procédure a été ouverte pour enlèvement, séquestration, vol en réunion et avec arme et extorsion en bande organisée, précise Le Parisien. Le tout promettrait aux malfaiteurs 30 ans de prison.
En état de choc, le buraliste se voit malgré tout obligé de reprendre tout de suite le travail.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала