Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Michelin prévoit de supprimer 2.300 postes en France

S'abonner
Michelin a annoncé mercredi un projet de suppression de 2.300 postes d'ici trois ans en France, sans licenciement ni fermeture de site, dans le cadre d'un plan de «simplification et de compétitivité» de ses activités.

Le fabricant de pneumatiques Michelin a déclaré vouloir supprimer 2.300 postes en France, ce qui représente environ 11% de l'effectif du groupe dans le pays, où il emploie 21.000 personnes.

Michelin met en garde depuis plusieurs années sur les conséquences de l'arrivée en Europe de pneumatiques à bas coûts venus notamment d'Asie.

«Près de 60% des départs envisagés se feraient sur la base de départs anticipés à la retraite et le reste par des départs volontaires accompagnés», dit le fabricant de pneumatiques dans un communiqué, en promettant «une approche innovante de dialogue social».

Pour tout poste supprimé, le groupe s’engage «à contribuer à en recréer un autre, soit dans le cadre du développement de ses nouvelles activités, soit en prenant part à la redynamisation des bassins d’emplois (…)».

«Profondes transformations structurelles»

Le manufacturier français explique être confronté depuis une dizaine d’années «à de profondes transformations structurelles du marché mondial du pneumatique, marqué notamment par l’arrivée massive de produits à bas coûts».

«Le groupe doit donc accompagner les évolutions stratégiques de ses activités pour préparer l’avenir. C’est le cas notamment en France où la vitalité de ses positions passe par un renforcement significatif de sa compétitivité», explique-t-il.

Il compte ainsi «moderniser ses sites et renforcer son positionnement sur des pneumatiques haut de gamme et de spécialités, à haute plus-value technologique» et poursuivre «sa stratégie de localisation en France de nouvelles activités à forte valeur ajoutée, notamment dans les domaines des services, des matériaux durables, de la transition énergétique et du recyclage».

Michelin dit tabler sur une amélioration de sa compétitivité pouvant aller jusqu’à 5% par an pour les activités tertiaires et l’industrie.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала